AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Ven 2 Mai 2014 - 10:34


Une fin de journée...


Casey et Robert

Je soufflais sans le vouloir et me tournais vers Robert puis de nouveau vers Tancred et Taylor. J'observais ce dernier en secouant la tête. J'avais envie de le gifler, mais au vu de sa joue, je remarquais que quelqu'un l'avait déjà fait. Il se la frottait encore en jetant un regard noir à Tancred. Je devinais alors que c'était bien ce dernier qu'il l'avait fait. J'eus un sourire en enlevant mes mains de mes poches avec l'arme dans la main droite. Je m'approchais de Tancred et lui rendit bien avant qu'il ne me dise quoi que ce soit. Taylor haussa les épaules en baissant la tête, se n'était pas pardonnable, mais on pouvait bien tirer un trait la dessus. Après tout, on était encore en vie malgré son erreur. Je n’espérais pas qu'il y ait une prochainement fois, mais s'il y en avait une, j’espérais qu'il fasse attention à notre plan cette fois. Je soupirais, il y eut un moment de silence et Robert se mit à parler. Il annonça qu'il allait appeler la police en se faisant passer pour un anonyme, je le détaillais. Je n'avais, en effet, pas tiré avec l'arme, et quand bien même je l'aurais fait, je me serais senti un peu mal. En plus de cela, j'aurais encore fait des cauchemars, même si ces derniers le méritaient. Mais tuer quelqu'un change une personne à jamais, pas que je deviendrais une tueuse à part entière, mais, je ne voulais pas tuer. Du moins, peut-être les blesser. J'écoutais ce qu'il me disait, insistant sur le fait qu'il allait appeler la police et que Tancred allait faire le ménage. Je regardais autour de nous, pas un chat. Désert. Je suivais du regard Tancred et Taylor retournaient dans l'entrepôt. Je restais là, sans rien dire, je ne voyais pas quoi dire. J'avais vu le massacre, on aurait pu éviter ce carnage, vraiment. Il a fallut que Taylor fonce dans le tas, je secouais la tête en voyant Tancred, revenir vers nous. Robert appela la police et j'écoutais ce qu'il disait. J'espère que la police ne remontera pas vers nous. Tancred tendit une carte à Robert et précisa que l'homme qu'on cherchait été dans le bâtiment. Je croisais les bras, je n'en revenais pas d'être témoin de tout cela. Finalement, Tancred se décommanda pour ce soir, et proposa à Taylor de le raccompagner. Ils s'éloignèrent et on en fit autant. Une fois arrivé à hauteur de la voiture de Robert, ils passèrent près de nous. Je ne disais toujours rien, mais je pensais qu'on aurait pu passé à côté de tout ce massacre. En même temps, sur un autre point vue, il y avait moins de trafiquant comme eux. Je montais à la place du mort et on s'éloignait enfin de cet endroit.

D'un côté, j'aurais dû garder le pistolet, mais je me voyais mal de garder ce genre de truc en ma possession, sachant que je n'étais pas réellement chez moi. Robert n'aurait pas été d'accord de ce choix. On arrivait à la maison, alors que c'était encore le silence dans l'habitacle. La pluie semblait avoir cessé. Depuis combien de temps on était resté à l'entrepôt ? Longtemps je pense, je n'avais pas l'heure, mis à part le portable. On avait attendu une heure ou peut-être deux heures, l'arrivait de Taylor, et vu le temps grisâtre, je ne pourrais pas vraiment donner une heure exacte. Peut-être 18h ou 19h, puisque Tancred avait nettoyé l'entrepôt pendant un certain temps. Robert se gara et coupa le contact. Je restais dans la voiture en fixant le pare-brise avant de sortir enfin de la voiture. Je sortis ma béquille et avançais d'un pas lent vers l'entrée.
© OswinWho


désolé !:
 




Dernière édition par Casey Dov le Dim 6 Juil 2014 - 11:10, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Ven 2 Mai 2014 - 17:03



Casey et Robert



Je démarrais la voiture et sortais de ce parking pur nous éloigner au plus vite de cet endroit. Je me disais que le carnage aurait pu être évité si un plan avait été exécuté, mais ce qui était fait était fait et il fallait avancer à présent. Je baissais la musique, mais la laissait pour couper un peu le silence qu'elle gardait. Je n'osais rien lui dire. Je gardais les yeux sur la route, droit devant, de temps en temps sur les côté. Il pleuvait moins fort, mais il tombait encore pas mal de flotte. Je soupirais à plusieurs reprises pour évacuer la pression. Je me raclais la gorge en arrivant. Je ne trouvais rien à lui dire. J'allais devenir fou si je n'engageais pas la conversation. Je n'avais pas envie d'oublier ce qui c'était passé, mais je n'avais pas envie de rester là-dessus. Je me garais et coupais le moteur. Je pris ma veste et la renfilais alors qu'elle resta ce temps à regarder le vide. J'admirais une seconde son visage fermé avant d'ouvrir ma portière et sortir. Elle sortit de son côté. Je fermais ma voiture et en fit le tour. Elle n'était pas pressée dans ses pas. Je me dirigeais vers ma porte en la doublant et lui ouvrais la porte. J'entrais et attendais dans l'entrée pour voir comment elle avançait et si elle ne boitait pas. J'étais assez bien placé pour savoir que si elle était blessée elle ne me le dirait pas. A première vu je ne la voyais pas avancer ou agir anormalement en avançant. Je devais être trop protecteur. Je me décalais pour la laisser entrer, puis la croisais pour aller fermer ma porte à clef, à cette heure-ci je comptais pas ressortir. Je devais largement avoir de quoi manger entre le congèle et le frigo. Je ravalais ma salive et posais ma veste. Elle avait posé la sienne et s'énervait un peu pour poser sa chaussure. La chaussette de l'autre pied dégoulinait. Enfin un prétexte pour lui parler :

"Vas t'asseoir dans le salon, passer un coup de serpillière me dérange pas... Au lieu de t'agacer pour rien."

Je lui souriais. Elle se tourna vers moi avec un regard noir. Je lui tirais alors la langue. Comme si elle pouvait encore m'impressionner. Je la laissais rejoindre le salon. Je finis de poser mes chaussures et me dirigeais vers la chambre en regardant ma montre. Il était 18 h 30. Je fermais alors les volets de la première chambre, ensuite la sienne, la salle à manger, et le salon. J'allais devoir préparer à manger. Je me dirigeais vers la salle de bain pour vérifier la petite fenêtre en passant devant elle. Elle s'était assise sur le canapé. Je pris sa chaussette en passant et la mis au sale une fois dans la salle de bain. La fenêtre était bien fermée et l'eau ne passait pas. Je fis demi-tour et décidais de m'asseoir quelques secondes avant d'aller me changer et trouver qui faire à manger. Je me dirigeais à pas lents vers le canapé et m'assis à côté d'elle en lui passant une seconde fois devant.

"ça va ? Tu m'as rien dis depuis notre départ... Faudra aller se mettre au sec... Casey ?"

Je la regardais, elle avait les yeux dans le vague. Elle détourna ses yeux pour me regarder parce que je lui parlais. Je sentais qu'elle avait besoin que je la soule avec mes mots, juste pour couper la solitude de ses pensées. Je pliais une jambe et me mis de côté. Je posais mon coude sur le dossier et laissais pendre ma main. Elle me regardait, pensive. Je lui laissais le temps de rassembler ses idées, et répondre ce qu'elle voulait.
© OswinWho



Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Ven 2 Mai 2014 - 22:16


Une fin de journée...


Casey et Robert

Ça va, j'allais finir par m'en remettre, ce n'est pas comme si Taylor avait failli nous faire tous tuer. Je poussais un soupir en voyant Robert passer devant moi. Il ouvrit la porte et je passais le seuil. Je posais ma béquille, j'avais plus mal à mon pied, du moins la douleur était un peu éloignée. Je ne voyais pas comment décrire ce que j'avais à présent au pied, mais la pommade m'avait fait du bien ce matin. Elle avait un peu chauffé et atténué ma douleur. J'appuyais très légèrement dessus pour voir, je ne l'avais pas fait de la journée. Une douleur traversa le pied jusqu'à la cheville, c'était encore trop tôt. Je retirais ma veste et l'accrochais, j'avais sali un peu le couloir de l'entrée et portais à la main ma chaussure, ne sachant pas où la mettre. Ma chaussette avait tous sali et je me maudissais en roulant des yeux. J'avais envie de me mettre un peu en colère après plusieurs choses pas seulement sur ce qui s'était passé. Robert finit par casser le silence, tient, je savais bien qu'il allait finir par me parler. Il n'aimait pas le silence, au jeu du premier qui parle à perdu, il perdrait à coup sûr. Par contre moi, je gagnerais haut la main, ça c'est certain. J'eus un sourire en coin alors qu'il m'ordonnait de me rendre dans le salon, qu'il allait nettoyer et que je ne devais pas m'énerver pour rien. Je lui lançais un regard noir et il me tira la langue pour que j'arrête certainement de faire la tête. Je secouais la tête, ce n'était même après lui que j'en avais, mais après Taylor. Je pris la béquille  avant de m'éloigner. Dans le salon, je me laissais tomber sur le divan et retirais la chaussette. Peu de temps après, Robert arriva dans le salon, ferma les volets, il ressortit, comme s'il cherchait à éviter une conversation quelconque. Ce qui n'était pas le cas, il revient, prit ma chaussette humide que je me prédestinais à mettre au sale moi-même. Il refit un tour d'horizon et revient finalement dans la même pièce que moi. Je fixais la petite table base en me demandant comment se serait passé le plan si on avait fini par le suivre. Certainement bien, vu que Tancred y avait beaucoup réfléchi. Je ne lui faisais pas entièrement confiance, mais d'un côté, malgré que j'ignorais s'il était un tueur de wesen ou de Grimm, j'avais commencé à lui faire un peu confiance sur ce coup là. Qu'est-ce qui était passé dans la tête de Taylor pour se mettre en danger ? Qu'allait penser Julia de son état ? Quand je l'avais revu, il m'avait semblé étrange et fatigué. Je jetais un regard en biais à Robert, qui avait pris la parole. Je détestais le fait qu'on me demande si j'allais bien, j'allais lui dire oui avec le sourire et il allait sentir que je mens. À quoi bon le demander. Certains voient le sourire et se sentent rassurés. Je roulais des yeux quant à sa remarque que je n'avais pas ouvert la bouche depuis le départ de l'entrepôt. J'étais encore là-bas, j'allais devoir m'y habituer. Mes yeux me piquaient, je ne voulais pas pleurer, pas pour des types qui tuaient et trafiquaient des choses dans cet entrepôt. C'était des wesen, certes, mais des mauvais.

« - Je vais assez bien... On vient de tuer des wesen qui le méritaient, il me semble ? Mais je pense qu'on aurait pu éviter ce genre de carnage... Je ne pensais pas que Taylor allait foncer dans le tas comme ça... Enfin, ce qui est fait et fait ! Et ils ne m'importuneront plus quand j'aurais mon nouveau chez moi... »

Je soupirais en fixant la table base puis en mettant ma tête en arrière sur le dossier pour fixer le plafond. J'allongeais mes jambes en soufflant.
© OswinWho


désolé !:
 




Dernière édition par Casey Dov le Mar 6 Mai 2014 - 18:54, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Sam 3 Mai 2014 - 10:44



Casey et Robert



Elle roulait des yeux une fois de plus en ma présence. C'était une manie à laquelle j'avais fini par m'habituer. Je sentais qu'elle en avait gros sur la cœur mais je n'ajoutais rien pour la laisser s'exprimer. Elle me dit qu'elle se sentait assez bien. Autant dire qu'elle ne voulait pas me mentir, mais qu'elle était patraque. Elle continua en essayant de se convaincre que ses wesen méritaient leurs morts. J'étais du même avis qu'elle sur le ait que nous aurions pu éviter cela, mais c'était fait et nous ne pouvions pas revenir en arrière. Je me demandais aussi pourquoi Taylor avait agit ainsi et prit tant de danger. Je pensais que c'était pour cette raison que Tancred l'avait embarqué. Elle soupira en terminant sa phrase et posa sa tête sur le dossier. Elle allongea les jambes en soupirant plus profondément. Je la regardais et baissais les yeux sur les coussins du canapé.

"Oui, c'est ce qu'il faut se dire..."

Je concluais ainsi, pas besoin d'ajouter que je ne pensais pas que qui se soit méritait de mourir, bons ou mauvais. Ils étaient certes responsables de leur actes et leurs méfaits, mais tous n'étaient peut-être pas aussi pourris les uns que les autres. J'espérais que Tancred finirait par tirer les vers du nez à Taylor. Je ne le connaissais pas vraiment. Je lui avais livré les meubles de son appartement, mais il ne me semblait pas être un homme violent... Je regardais Casey à côté de moi se détendre un peu. Je n'allais pas laisser le silence s'imposer de nouveau.

"Et si tu te changeais un peu les idées. J'aimerais bien que tu fasses mon portrait dans ton livre. On sait jamais, je suis un wesen très rare, mais si t'en recroise un moins sympa ..."

Je lui souris. Elle fit rouler sa tête de côté sur le dossier et me regardait.

"Quoi ? C'est pas une bonne idée ? ... Je veux juste bouger, m'occuper... D'ailleurs... Nan. Je ne pense pas que tu es d'idée pour le repas ?"

Je souriais toujours, attendant sa réponse. Je n'avais qu'une envie, c'était la faire rire, ou tout du moins lui changer les idées, et nous occuper.
© OswinWho



Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Mer 7 Mai 2014 - 15:50


Une fin de journée...


Casey et Robert

J'aurais voulu parler avec Taylor, lui dire ce qui m'était arrivé depuis peu. Je continuais à fixer le plafond en me demandant ce qui lui a pris à l'entrepôt. Le mieux c'était d'aller lui demander, mais je n'étais pas du genre à embêter les gens en leur posant des questions. S'il voulait se confier, il le fera de son propre chef. J'écoutais Robert assit encore à côté de moi, me disant que c'était ce qu'il fallait se dire à propos de ce qu'il s'était passé. Quitte à me répéter intérieurement, mais je ne voyais pas l'intérêt de les avoirs tous tués. En même temps, on n'était pas des flics, on avait fait notre propre jugement, du moins, Taylor avait fait son propre jugement. C'était des wesen méchants pour lui, et il y avait mis un terme. La première fois que j'ai rencontré Taylor, je le trouvais gamin, à la limite de l'école primaire. Je lui en avais fait la remarque par la suite, mais je ne me doutais pas qu'il était doté d'une telle violence en lui. Je revois encore tout le sang qu'il avait sur ses affaires et j'eus une grimace sur le coup. Il reprit la parole alors que j'avais fermé un peu les yeux. Je revoyais tous les wesen au sol dans le bâtiment et les rouvrit. J'entendais ce qu'il me disait. Il voulait que je change un peu mes idées en le dessinant. J'attendais qu'il ait fini de parler avant de tourner ma tête vers lui. Je n'y avais pas pensé, en même temps, j'avais oublié qu'il en était un lui aussi, mais j'avais eu ma dose de wesen pour le moment. Je verrais plus tard pour ça. Un instant de normalité, j'en avais un peu besoin aussi. Je voulais lui demandé pleins de choses sur le comment il savait que j'étais une Grimm. Ça aurait dû être ma première question à Alex, quand il m'a dit qui j'étais en vrai. Mais je peux aussi le demander à Robert, il le savait peut-être. Mais je n'avais pas le courage d'avoir une discussion sur ça pour ce soir. Il reprit la conversation, un peu seul, me demandant si c'était une bonne idée et qu'il voulait trouver des choses à faire et de s'occuper. Je haussais un sourcil en parlant alors du dîner de ce soir. Je repris mon attention sur le plafond puis me redressais pour m'asseoir sur le bord du divan. C'était une bonne idée de faire autre chose que de penser inlassablement à tout ce qui vient de se produire.

« - J'ai jamais dit que c'était une mauvaise idée... Mais je n'ai pas envie de parler de wesen pour ce soir... J'ai eu ma dose je pense... Un peu de normalité... Enfin, pour ce qu'il y a du normal en ce moment... Comme là, le changement de sujet ! »

J'eus un sourire en coin sans vraiment le regarder. Il était plus comme ce matin, à me regarder bizarrement et dire qu'il ne me regardait pas. Enfin, c'était ce matin, on est en soirée, à trouver une idée pour manger. Et cette nuit, j'allais encore faire des cauchemars. Je pourrais me proposer pour faire à manger, j'avais appris au restaurant pendant l'absence de Jim. Enfin, il n'y avait pas beaucoup de clients et à ma connaissance, personnes ne s'étaient plains et n'étaient revenus avec des vomissements. À moins qu'ils soient tous morts. Je secouais la tête, ça s'était de la normalité, cuisiner. Mais je n'aimais pas cuisiner pour les autres, ou juste pour moi. Au restaurant, c'était différent, il y avait les collègues, on m'avait demandé et j'avais dit oui.

« - Quelque chose de simple et rapide ! Mais alors là, je ne vois pas quoi faire ! Je sais, je n'aide pas... »
© OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Sam 10 Mai 2014 - 17:22


 

 
Casey et Robert

 

 

 
Je venais de parler vite. Je réfléchissais un peu à haute voix. Je ne savais pas comment m'y prendre, comment dire à la fois bouges en pensant *je t'aime*. Je ne voulais pas me trahir. Je pensais qu'elle avait besoin d'un ami en ce moment et plus tard. Je ne pourrais pas lui cacher longtemps mes sentiments et hésiter autant à agir envers elle. Je ne voulais surtout pas qu'elle se retrouve seule, et encore moins qu'elle parte. Pour l'heure, hors de question de me lancer dans l'expression de mes sentiments pour elle. Elle me répondit d'abord que l'idée de faire mon portrait pour son livre n'était pas une bonne idée, mais simplement pas le bon moment. Elle me dit à demi-mots avoir besoin de calme et pus explicitement, de normalité. Je souris quand elle me dit qu'elle avait sa dose de wesen. Je la posais mes yeux sur elle avec envie, mais n'insistais pas en la regardant. Je regardais la table basse alors qu'elle se mettait sur le bord du canapé. Elle voulait manger quelque chose de simple et rapidement préparé. Je ris quand elle me dit ne pas pouvoir m'aider, ni être d'une grande aide. Je la regardais en réfléchissant. Je n'avais pas vraiment envie de salade, ou quelque chose de froid. Peut-être pourrions nous ouvrir une boîte en entrée. Je pensais à des légumes et soupirais. Je n'avais pas envie de poisson, mais si elle en voulait j'en mangerais. Je descendais mes yeux sur ses seins en gardant le silence. Mais quel pervers je pouvais être. Je relevais mes yeux et croisais les siens. *Merde, elle y a remarqué, elle va me prendre pour qui ...nan, elle y a pas vu* Je lui proposais alors l'idée qui me venait à l'esprit:

"Riz, boulitos ! Euh, c'est les boulettes de viande que j'appelle comme ça. Avec mon tupper, au micro-onde, le riz 25 min. Tu mets le riz au fond, de l'eau jusqu'au oreilles, du sel et après l'avoir fait cuire, essorage. Pour les boulettes de viande c'est pas dur de les retourner dans la poêle... ça te dit te préparer ? Je mets la table et je ferais la vaisselle..."

J'espérais m'être rattrapé et qu'elle n'en vienne pas à me poser une question à laquelle je devrais répondre par un évitement. Je gardais l'attention de ses yeux et ne bougeais plus les miens. Elle avait un regard si intense que je ne pensais pas pouvoir le tenir longtemps si nous n'allions pas cuisiner. Je bougeais un peu et m'avançais sur le bord, prêt à me lever. Je la regardais de nouveau, attendant sa décision et me préparant à la pire éventualité. La faim justifiera-t-elle son empressement à cuisiner ? Je priais pour que cette relation reste aussi sereine et stable. Je ne voulais pas qu'elle s'empire entre nous, mais rêvais un peu trop de l'étreindre ces derniers temps. Je ne voulais pas tout gâcher. Je me faisais mal en me demandant bien à quoi elle pouvait penser, et surtout ce qu'elle pouvait penser de moi. Je parlais de cuisiner et rêvais de tout lui exprimer. Je pensais alors le faire après le repas...

© OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Dim 11 Mai 2014 - 10:39


Une fin de journée...


Casey et Robert

Je restais là, sans bouger, à regarder un instant la table puis le sol. On était toujours en train de manger ou de trouver une solution pour savoir quoi faire à manger. Je fronçais les sourcils, drôle de façon, en effet, de changer de sujet en parlant de nourriture. Mais au moins, cela me faisait penser à autre chose. Toujours ces wesen en tête, omniprésent à chaque fois que je sors faire quoi que ce soit. Il fallait que je lui dise que je voulais retrouver mes parents biologiques, pour cela, me rendre à Boston. Y aller seule ou alors je demanderais à Taylor de m'accompagner ou bien lui, enfin, s'il voulait venir. Je n'avais plus de boulot et Jim allait m'envoyer de l'argent. Je pourrais en profiter avant que mon pied aille mieux, maintenant que le problème drang-zorn était terminé, d'aller voir quelques appartements. Je n'allais pas rester ici sachant que tout était à présent fini. Robert m'avait accueilli, car mon appartement était parti en flamme, en tant qu'ami, le temps que tout redevienne normal, j'étais resté là. J'aurais pu tout aussi bien aller dans un foyer, mais les amis c'est comme ça, il vous héberge. Je soupirais, j'avais un peu galéré pour la recherche du premier, alors le second, je me demande comment mais j'allais trouver. J'allais lui dire mon intention de cuisiner ou faire la vaisselle, peu importe. Il releva vite fait ses yeux pour les planter dans les miens et je vis son côté wesen. Quoi ? Qu'est-ce qu'il a à m'observer de la sorte ? Il redevient normal et un peu gêné, mais ne me quittait pas des yeux pour autant. Mon cœur se mit à battre assez rapidement mais j'en fis de même, attendant un geste ou quoi que ce soit. Voilà, encore cette bizarrerie de me fixer, comme ce matin. Je pressentais qu'il allait se passer quelque chose dans la minute, mais au lieu de cela, il lança une conversation sur... de la nourriture. Je le dévisageais presque, il n'a tout de même pas changé de visage seulement parce qu'il voulait me parler de la cuisson du riz ? Il semblait captivé, mais il ne bougea pas après ce qu'il venait de me dire. M'invitant alors à cuisiner et que lui, s'occuperait de la vaisselle. Je ne suis pas chef cuisinier et je ne sais même pas de quoi il me parle. Il baissa un peu les yeux pour s'avancer vers le bord du divan et me fixant de nouveau. Un peu gêné, je détournais les yeux en me sentant un peu bizarre sur le coup. Je me faisais des idées. Je fronçais les sourcils, je ne savais plus où j'en étais. Ah oui, prendre une décision. Je me levais d'un bon et me tournais vers la cuisine.

« - Je ne suis pas experte dans la cuisine.. mais... Je veux bien faire la vaisselle après... Enfin... une prochaine fois peut-être... »

Je ne pris pas la peine de prendre ma béquille et filais déjà vers la cuisine avant que cette situation ne dérape. Tout compte fait, je n'avais pas envie de cuisiner pour ce soir, je ne me sentais pas d'humeur. Un peu fatiguée je pense ou autre chose me tracassait. La situation actuelle ou alors l'entrepôt.
© OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Dim 11 Mai 2014 - 16:35



Casey et Robert



Je déglutis en attendant sa réponse. J'avais woge sans vraiment m'en rendre compte en plus, mais quelle honte. Je ne tenais vraiment plus. Mon cœur s'était emballé. Pour me changer les idées, c'étais fait, mais j'allais devenir fou. J'allais encore fuir, j'étais déjà dans les starting block sur le bord du canapé. Elle me regardait bizarrement aussi. Je ne sais pas ce qu'elle pouvait pensé de moi. Je soupirais en me disant que ça ne servait à rein de ressasser cette question et que je ferais mieux de m'occuper très vite avant d'en faire une. Elle fronça les sourcils avant de me répondre qu'elle n'était pas experte et qu'elle cuisinerait peut-être un autre jour. C'était une façon un peu compliquée pour me dire qu'elle n'avait pas envie de cuisiner ce soir. Elle se leva et se dirigea vers la cuisine. Je suivais sa trajectoire en matant ses fesses avant de me décider à me lever. Je me mis de bout sans faire un pas. Je soupirais en regardant la porte de la pièce adjacente. Je me dis de ne plus avoir ce genre de pensée et me mis une sorte de claque mentale pour revenir à des choses plus... enfin moins... Je ne devais pas avoir d'attitude ambigüe envers elle. Je me décidais à vraiment lui parler après le repas, je serais au moins fixé. Mes pas me menèrent lentement à la cuisine. Elle était appuyée sur la table. Mon cœur repartit à cent à l'heure. Elle était vraiment sexy. Je n'en pouvait plus. Je décidais de revenir à ce qu'elle m'avait dit et lui répondre tout en gardant mon calme. Je me tournais d'abord pour sortir le tupper. Je refermais un placard pour ouvrir celui d'à côté. Mes pulsions suicidaires commençaient à baisser. Je récupérais le riz et finis par lui répondre:

"Ok, je fais à manger ce soir. Mais tu feras la vaisselle demain matin en rajoutant la vaisselle du petit-déj'... Et oui, j'aimerais goûter à ta cuisine. Prends de la graine en attendant"

J'avais dis cela d'un air taquin, comme pour la défier. Je ne voulais pas passer à autre chose. Je voulais la garder en tant qu'amie, mais lui faire ressentir ce que je voulais lui exprimer. Je voulais que ces mots soient détendus pour qu'elle ne se braque pas et qu'elle sache que je suis réellement un ami. Le problème que j'avais avec elle, c'est que je ne voulais pas m'en tenir qu'à cette simple relation. Rien chez elle ne me prévenait pour franchir le pas. Elle avait été si distante avec moi, m'avait déjà repousser une fois véritablement, et deux autres plus mitigés ensuite. Je n'avais aucune idée si je perdais mon temps. Je me convainquais peut-être en vain que non.

Je mis le riz jusqu'au trait du fond de mon tuper, ça faisait pour trois environ. J'en gardais toujours pour une autre fois pour faire une entrée ou deux au frais dans le frigo. Je me dirigeais vers le robinet pour mettre de l'eau jusqu'aux oreilles comme je disais. C'était en réalité les poignets par lesquelles je tenais le récipient. Cela faisait la quantité d'eau suffisante. Je retournais vers la table en tremblant légèrement. Je tremblais lorsque j'étais nerveux, et là c'était le cas, même si ce n'était pas comme Parkinson. Je pris le sel et ouvrais le gros côté, j'en fis trois tours. J'avais peur de relever mes yeux à elle et avoir une pensée similaire aux précédentes. Je la regardais quand même s'asseoir en me regardant faire. Je me tournais et ouvrais le micro-onde. Pourquoi ne m'étais-je pas épris d'une blutbad ? Je soupirais légèrement en prenant ma préparation. Je la posais dans le micro-onde et refermais la porte. Je tournais la molette et le lançais pour 25 minutes. Je me retournais et la regardais une seconde avant de passer à la suite de ma préparation. J'ouvrais le bas du frigo et pris mes boulitos. J'ouvrais de nouveau l'un de mes placards et en tirais une poêle. Je ne sais pas comment le prendrais les wesen autour de chez moi si jamais elle comprenait et partageait mes sentiments. Je rêvais de passer ma vie à ses côtés. Je posais les boulitos, trois chacun, dans la poêle et allumais le feu sous la poêle. Je rangeais le reste au congel et m'occupai à rêver. Je ne savais pas ce qu'elle faisait, elle avait aussi besoin de ça selon moi. J'aimais bien ne pas être tout e temps après elle. Je me permettais de penser aux personnes aui l'accepteraient, d'autres plus difficilement. Mes parents s'en moqueraient totalement, deux de mes voisins, et amis, finiraient par l'accepter, le troisième plus difficilement, comme Tancred. Je réfléchissais ensuite comment lui dire, comment amener le sujet. Je parlerais de mon planning pour demain pendant le repas. Je retournais les boulettes de viande. Je continuais à me perdre dans le discours que je pourrais lui dire...

Je finis de faire cuir la viande et attendis que le riz ait finit. Je m'appuyais sur le plan de travail et la regardais quelques secondes, sans buguer comme tout à l'heure. Je détaillais un peu son visage et me décidais à lui dire quelques mots pour ne pas qu'elle me pose la même question que ce matin.

"Plus que cinq minute"

Elle le voyait bien, mais ça coupait le silence et me permettais de poser mes yeux sur elle sans être trop suspect. Le riz finit par être cuit à son tour. J'en retirais une partie vue le tas que j'avais fait. Je lui dis d'ailleurs que je n'étais pas très doué pour doser. Je mis ce deuxième tupper de côté et versais le reste dans la poêle. Je mélangeais et mis la table avec son aide. Nous nous installâmes l'un en face de l'autre pour manger. Je la servais et ne me relevais que pour l'eau. Je lui parlais de demain. en fin de matinée je devais accueillir la femme, pour le patron. Nous devions aussi allé faire des courses, parce que je ne tiendrais pas, déjà qu'il manquerait des desserts. Je me moquais du contenu de mon frigo par analogie d'une célèbre phrase de Ford. Si on voulait une ford, c'était comme le client voulait, pourvu que le client la veule noire. En gros on prend ce qu'il y a. Je lui dis que je n'avais que des fruits à lui proposer. Je revenais, autant pour elle que pour moi, sur le temps que pouvait nous prendre globalement les courses, en précisant que ma matinée était sacrifiée, mais que si elle le désirait elle pouvait appelé Tancred. Je pensais alors que je la maternais trop et riais en précisant qu'elle pouvait bien faire ce qu'elle voulait. Je calmais un peu mon flot de parole en fin de repas en m'excusant finalement de meubler. Elle m'avait répondu par ces phrases courtes habituelles. En même temps que pouvait-elle bien dire ? Je ne saurais moi-même pas quoi répondre à quelqu'un qui a un tel débit. Cela m'avait permis d'évacuer un peu de pression, même si mon cœur s'accélérait par moment. Je me levais pour lui proposer un fruit. Elle choisit parmi les trois que j'avais: pomme, banane, orange. Je lui donnais et m'assis éplucher ma pomme à l'économe. Nous mangeâmes en silence. Elle venait de répondre à une énième question futile. J'espérais ne pas l'exaspérer avec toutes ces paroles. Nous finîmes de manger et débarrassions la table. Elle ferait la vaisselle demain matin.

Je pris tout de même le temps de laver la table. Je me retournais enfin vers elle après avoir posé l'éponge. Je la regardais dans les yeux que je captais vite. Le moment fatidique arrivait, mon cœur allait bondir de ma poitrine, ou exploser. Je me retenais et calculais mes mots. Je ne voulais pas faire la pire des erreurs selon moi: m'approcher et me coller à elle en la laissant décider de me mettre une baffe ou m'embrasser. J'avais besoin de lui parler.

"Je.."

Je déglutis et me lançais enfin:

"J'aimerais te parler, si tu le veux bien ?"

© OswinWho




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Dim 11 Mai 2014 - 18:39


Une fin de journée...


Casey et Robert

J'atteignais la cuisine assez rapidement et me calmais un peu en regardant en direction de la porte. Je restais un instant contre la table et le vis arriver, le pas un peu traînant. Il me jeta un œil et détournant assez rapidement la tête pour prendre quelque chose dans le placard. Je sais qu'il avait quelque chose à me dire depuis ce matin et je pressentais que c'était sur l'entrepôt. Ou alors... Mais cela m'étonnerait fortement, vu la gêne qu'il a depuis quelque temps, je pensais aussi à notre conversation qui datait de plusieurs semaines. Faut dire que, je me fais pas mal d'idée, il est serviable, aidant toujours son prochain, aimable et ça, avec tout le monde, pas qu'avec moi. Je soupirais en le suivant du regard. Tout comme ce matin, je m'étais dit qu'il était devenu ami avec moi pour me connaître. Apparemment il voulait en parler mais ne savait certainement pas comment si prendre. Tu m'étonnes, avec le râteau de la dernière fois, il pense que je vais encore le rembarrer. Il n'aurait pas tort, même si la première impression m'avait un peu choquée. En une heure de temps, il avait déjà des sentiments pour moi. Dit plutôt parce que je suis jolie. Je roulais des yeux, si c'est pour ça, je ne suis pas d'accord, on n'aime pas une personne parce qu'elle est jolie, faut être idiot, ou alors il était désespéré. Je ne voulais pas me rappeler, du moins pour le moment, de notre premier rendez-vous. J'eus un frisson en y repensant tout de même sur le coup. J'émergeais de nouveau dans le monde réel. Je pense qu'il voulait me parler de quand est-ce que j'allais partir de chez lui. J'aurais juste à le rassurer en lui disant, je m'y mets dès demain à la recherche d'un appartement. Non, vraiment, il était passé à autre chose. J'en suis même certaine... Il me dit alors que c'est lui qui allait faire à mangé et que demain matin, je ferais la vaisselle. Je soupirais à ça, je ne sais même pas pour quelle raison je me sentais rassurée sur ce coup-là. Je regardais tous ses gestes sans rien dire, avant de finir par m'asseoir à table. Il me jeta un coup d’œil avant de se dérober reprenant ses gestes. Quelque temps plus tard, il me regardait de nouveau et finit par me dire qu'il restait cinq minutes. Mon cœur s'emballa sur ses mots, ok, là ça va plus du tout, je ne vais pas en faire une maladie à chaque fois qu'il va me parler. Je me levais finalement pour l'aider à mettre la table assez rapidement et me réinstallais. Il se releva pour de l'eau. Il parla pendant tout le repas. Avec soulagement, pas du fait que je devais partir ou de sentiments quelconques, mais de demain. La femme qu'il devait accueillir venait en fin de matinée, enchaînant sur les fruits et les courses à faire. M'informant que je pouvais appeler Tancred, pour quoi faire je n'en sais rien.

« - Oui... »

Je restais là, attendant qu'il se décide à me dire ce qu'il voulait. Peu importe le sujet, je serais objectif, ou du moins, j'essayerais de l'être.
© OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Dim 11 Mai 2014 - 20:50


 

 
Casey et Robert

 

 

 
Casey n'était pas tout à fait comme d'habitude, moi non plus et c'est le moins qu'on puisse dire. Je venais de me décider vite, mais j'en avais assez de toujours repousser et garder autant en moi. Je voulais lui avouer mes sentiments pour elle ce soir, autant le faire maintenant. Elle était très belle. Mon cœur ne cessait de battre à tout rompre et je tremblais légèrement de nouveau. Elle accepta de me parler. Je ne trouvais pas clairement les mots, les premiers mots pour commencer sur ce sujet. J'avais peur. Je l'enjoignais alors à changer de pièce et lui demandais si elle préférait aller dans le salon ou sa chambre. Elle me répondit simplement "le salon". Je passais alors le premier. j'attendais qu'elle passe devant moi. A sa tête je pouvais me dire qu'elle se demandait ce que je pouvais bien lui vouloir. J'éteignis la cuisine et allumais la lumière du plafond du salon. Je lui fis signe de s'asseoir sur le canapé et allumais la petite lampe sur le meuble juste à côté. J'allais éteindre la grande lumière. Cela faisait une lumière tamisée moins agressive pour les yeux. D'un côté cela pouvait être prit comme un peu de romantisme, même si ce n'était pas le but premier. Elle me regardait avec insistance et son air interrogatif. Je m'assis en laissant un peu de place entre nous. J'étais face à ma table basse et croisais les mains devant moi. Je déglutis puis tournais la tête pour affronter son regard. Je tremblais comme si je pouvais mourir. Un éclair d'hésitation me traversa l'esprit * Et si elle le prenait mal ?* Je surmontais ma peur et me lançais dans un début chaotique:

"T'es... J'suis... Avec toi... Tu es exceptionnelle... particulière..."

Je soupirais, je n'y arrivais pas, mais je devais continuer. Comment commencer pire ? Maintenant je devais me reprendre. Les peu de mots là ne voulaient pas dire grand chose et n'avançaient pas dans la direction que je voulais. Je pris une pause et voulais me calmer, en vain.

"Ouais, ça veut rien dire. Casey... Ce que j'essais de te dire c'est que..."

Je pensais alors amener les choses plus lentement, quitte à faire des redits, mais je ne pouvais pas être si direct, voire brutal.

"La première fois que je t'ai vu je ne pensais pas que nous en viendrions à devenir ami. Les fois suivantes je tentais, pataud, d'avoir une conversation avec toi et apprendre à te connaître. Je t'ai trouvé particulière dès lors, unique. Je me trouvais prétentieux et ne te connaissais pas comme aujourd'hui. J'ai essayé après de t'inviter à plusieurs reprises. Le pire souvenir que j'ai avec toi n'est même pas dans cet entrepôt tout à l'heure, mais le premier échec devant toi dans ce parc... Tu... Je ne savais pas comment revenir vers toi ensuite, mais tu hantes mes pensées. Pourquoi je te parles de ça ce soir ? J'en sais rien, mais j'ai besoin de t'avouer une chose... Ce que j'essais de te dire c'est que j'ai des sentiments pour toi... Je ne sais pas si c'est possible, je ne sais pas ce que tu penses... Je ne sais pas, mais je ne tiens plus..."

Je m'approchais d'elle et lui pris ses mains dans les miennes. je les serrais, puis relâchais la pression en les gardant dans les miennes. Je m'approchais encore jusqu'à ce que ma jambe touche la sienne.

"Je ne sais pas si tu peux aimer un monstre, ou bien si tu m'as... Si tu as pensé que j'étais trop bizarre... Je parle encore trop..."

Je marquais un temps d'arrêt en baissant le regard. Je regardais nos mains. Je relevais les yeux et cherchais les siens. Je prononçais, en français, ces quatre mots qui changeraient ma vie :

"Casey, je t'aime"

© OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Mar 13 Mai 2014 - 9:46


Une fin de journée...


Casey et Robert

J'attendais un geste de sa part ou autre chose, qui me fasse comprendre ce qu'il voulait me dire par : j'aimerais te parler. Et puis, j'avais juste dit oui, alors que j'aurais pu faire la conversation ou dire quelque chose de plus convainquant que oui. Mais je ne savais pas quoi dire sur le moment et il avait l'air trop sérieux. Je savais qu'il allait me demander de partir, mais je ne pensais pas à ce soir. Je repensais à notre conversation à table. Enfin, à sa conversation à table. Il parle souvent tout seul et je dois dire qu'il doit se sentir seul même en ma présence. Eh bien désolé, je ne sais jamais quoi répondre, je réfléchis trop avant. Il resta pourtant silencieux après sa demande de me parler. Je fronçais un peu les sourcils quand il me proposa de discuter dans le salon ou dans la chambre. Pour quoi ne pas rester dans la cuisine ? Autant en venir au fait si c'était pour me demander quand je comptais partir. Je lui répondis le salon. Il avait un regard assez insistant et il me semblait un peu étrange mais bon, ça le gêner sûrement d'en parler. Il passa alors devant moi avant de me faire passer devant. Je me dirigeais d'un pas vers le salon, j'allais me retourner pour lui dire que ça ne servait à rien qu'on en parle, je savais tous mais m’abstins sur le coup. Je n'étais même pas sûr qu'on parlerait de la même chose. La lumière du salon s'alluma et il m'indiqua le canapé. Je m'y laissais tomber. Il finit par me rejoindre quelques secondes plus tard après avoir allumé la lampe non loin et éteint la plus grande. Alors, allait-il commencer à me parler ou je devais commencer ? Il avait laissé un espace entre nous et observait la table en face de lui. Je n'avais rien à craindre, enfin, j'espère. Il tourna sa tête vers moi d'un air grave. Au moment où j'allais ouvrir la bouche pour lui dire que je commencerais demain pendant qu'il recevrait sa collègue, il commença à me dire des mots incompréhensibles et qui n'avaient aucun sens. Je voyais un peu le sens après me les avoirs dit une seconde fois dans la tête. Je plissais les yeux, sans rien dire et me sentis étrange tout à coup. OK, donc on ne parlerait pas du fait que je dois partir. Je savais de quoi on allait parler et je pensais que je ne mettais pas fait d'idée à son sujet. J'eus un frisson et voulais me lever avant qu'il n'aille trop loin, mais mes jambes refusaient de m'obéir. Je ne le quittais pas des yeux, attendant une suite. Il n'allait pas en rester là quand même ? Je voulais savoir la suite, savoir ce qu'il avait à me dire, même si je savais par ailleurs, ce qu'il allait me confirmer par la suite. Il reprit la parole, un peu perdu, m'expliquant que ça ne voulait rien dire et qu'il essayait de me dire quelque chose d'autre, avant de s'arrêter de parler. Il y eu un autre silence moins court avant de partir dans un long discours. Je restais silencieuse et écoutais chacun de ses mots. J'avais mon cœur qui battait rapidement, qu'il en résonnait dans les oreilles. Il m'avouait avoir un des pires souvenir avec moi, et c'était dans le parc. C'était justement à ce moment là que je l'ai pris pour un dingue. Je me souvenais lui avoir dit d'être ami, c'est ce qu'il a fait. Je lui avais dit qu'il était en train de se moquer de moi, même s'il disait être sérieux. Il était parti par la suite, avant de revenir me protéger de la pluie. Je le pensais du genre à dire ses sentiments à toutes les femmes qu'il rencontrait ou à passé très vite à autre chose après un refus. Et moi, j'étais le genre à me poser maintes questions et ne pas m'engager sur un coup de tête. J'avais besoin de bien connaître avant. C'est ce qu'on a fait, on commençait à se connaître, à se faire confiance. Quand on reste tout le temps avec la même personne, on commence à l'apprécier et à avoir des sentiments pour elle. Je l'entendis me dire que je le hantais, qu'il ne savait pas pourquoi il me disait tout ça. Qu'il avait des sentiments encore pour moi. J'eus un second frisson et mon ventre se tordait en sentant qu'il me prenait les mains et s'était rapproché. C'était possible un wesen et un Grimm ? Je soupirais, pour le moment on était dans la normalité. Le silence de nouveau, je ne trouvais pas les mots pour lui dire ce que je ressentais. Pourquoi il ne s'est pas tout simplement contenté de m'embrasser, sans me dire tout ce discours auquel je ne trouvais rien à redire ? Il reprit la parole, me demandant si je pouvais aimer un monstre. Il se considérait comme un monstre, je voyais juste une personne en face de moi. Les véritables monstres n'en sont pas réellement. Je m'étais fait des films pendant un bon moment mais en faite, j'avais raison. Encore une pause. Il regardait nos mains avant de me dire des mots que je n'avais jamais entendu de la bouche de mes beau-parents. Les mots résonnèrent dans ma tête avant de me rendre compte que mon cœur ne battait même plus. Il reprit tout de même un rythme assez rapide. Pour moi, dire ces mots, allez me prendre des mois, je ne le disais pas aussi facilement. Et maintenant quoi ? Je ne sais pas quoi lui dire en retour, je n'étais pas bonne à ce jeu-là. En sa présence, c'est vrai que je me sens étrange et que je n'ai jamais ressenti ça avant. Depuis ce qu'il m'était arrivé dans la ruelle, je me doutais un peu de quelque chose, me faisant des idées et là, j'étais enfin fixé ou presque. Au lieu de le repousser, je suis resté là, sans réaction à ses mots.

« - Tu... Je... »

Je n'arriverais pas à répondre. J'attendais quelque chose d'autre et ne savais pas quoi dire que de l'observer.
© OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Jeu 15 Mai 2014 - 10:37


Une fin de journée ...


Ses expressions étaient multiples sur son visage. Elle me regardait, plissait les yeux, ses lèvres vibraient. Il y avait comme quelque chose qui brille au fond de ses yeux. Ses joues avaient rougies. Les miennes étaient brulantes. Ses mains dans les miennes bougeaient légèrement. Sa jambe appuyée contre la mienne me faisait encore frissonner. Je ne pouvais décrire la vitesse de battement de mon cœur. Je ne parlais plus après lui avoir enfin dis que je l'aimais. Je ne savais pas vraiment quoi faire. Elle ne bougeait pas et ne dit rien, ou presque, en retour. Elle ne savait peut-être pas quoi me répondre. Je me demandais si elle m'acceptait. J'éloignait cette idée négative en me disant que si elle ne voulait pas de moi je me serais déjà pris une bonne baffe pour me remettre d'autres idées en tête. Je lui souris pour lui faire comprendre que je n'attendais rien de plus et m'approchais d'elle. J'avançais doucement et penchais la tête. Je n'avais jamais eu de sentiments comme ceux-là pour une femme. Je ne savais pas comment faire. Je fermais les yeux et m'avançais pour coller mes lèvres aux siennes. Je m'arrêtais malencontreusement avant de les atteindre. J'étais honteux d'avoir mal évalué la distance, mais je me détendais en sentant qu'elle posait ses lèvres sur les miennes. Je pris ses lèvres dans les miennes. Notre premier baiser fut assez court.

Nous nous regardions l'un l'autre avec envie, peut-être avec amour. Je lui souris et me repositionné par rapport à elle pour être plus prêt. Je portais ma main gauche à son menton et la glissais dans son cou. Je me sentais bien et commençais à me détendre. Je ne sais pas de quoi l'instant d'après sera fait mais... Je replongeais dans son regard et fus irrésistiblement attiré de nouveau vers elle. Je gardais l'une de ses mains dans ma main droite. Je me rapprochais pour l'embrasser une nouvelle fois. Je me contrôlais énormément pour ne pas woge. Je sentais que j'allais me transformer mais ne pouvais pas m'arrêter. Je l'embrassais alors plus longuement, avec plus de passion aussi. Je décollais mes lèvres des siennes doucement.

Je woge tellement les émotions prenaient le pas. L'anxiété disparue du moment précédent resurgit d'un seul coup. Je ne savais pas quoi faire. Elle qui voulait de la normalité ce soir n'était pas bien logé avec moi. Je restais figé un instant à la regarder et ne parvenais pas à trouver assez de constance pour me retransformer. Je déglutis et me décidais à partir dans une autre pièce pour ne pas lui faire subir ça. Que m'avait-il prit de croire que ... Elle sentit ce que je voulais faire et me prit les mains. Elle m'empêchait de partir. Je cessais de bouger. Je soupirais et baissais les yeux.  




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Ven 16 Mai 2014 - 7:58


Une fin de journée...


Casey et Robert

J'aurais pu faire l'effort de dire autre chose que « je et tu ». J'étais vraiment pathétique sur ce coup-là. Il attendait que je lui dise « moi aussi » peut-être, mais les trois mots, je l'ai lui dirais spontanément, je n'arriverais pas à le dire maintenant sans le penser. Le sien de je t'aime avait bien été trop rapide pour moi et dire quelque chose après ça, c'est carrément impossible. À la base, on embrasse en premier et après on explique le pourquoi ou il n'y pas de sens pour dire le pour quoi du comment. Je n'avais jamais ressenti cela pour quelqu'un, en même temps, vu l'adolescence que j'ai eu. Entre, voir des wesen, j'aurais fini par tuer par la peur et puis l'institut, auquel mes beaux-parents m'avaient mise. Pas le temps de rencontrer quelqu'un ou d'avoir des sentiments pour quelqu'un. Je retenais un soupir, attendant un autre geste, sentant mon cœur battre assez rapidement alors que je le regardais. Je ne voulais pas penser au fait que j'étais une Grimm et lui un wesen, je ne savais pas si cela été possible entre nous. Est-ce bizarre ? Être amis peut-être mais en couple... ça reste un mystère. Comment allait réagir les autres les wesen ? Je n'y connaissais rien, il était grandement temps que j'aille à Boston ou parle à Burckhardt. Et puis, je n'arrêtais pas de penser à tout ça. Je ne devrais pas penser à tout ça pourtant, tout le monde est libre d'aimer qui il veut. Il a des sentiments, j'en ai aussi, tout était normal pour moi. Les sentiments avaient mis du temps à arriver, et une fois qu'ils étaient là j'avais pensé les ignorer ou ne pas du tout y penser. En même temps, j'avais tellement les idées ailleurs ces derniers temps, que je ne voulais pas y penser tout de suite. Il me souriait et j'eus un frisson, mon cœur battait la chamade de nouveau, d'émotion ou de peur. Je le vis s'approcher un peu plus en fermant les yeux et s'arrêtait un peu hésitant. Je restais figé sans bouger, hésitante moi-même avant de m'approcher à mon tour. J'avais tellement attendu et cru mainte fois qu'il allait m'embrasser pendant les moments où on se trouvait seul, je voulais être fixé de mes sentiments. Je m'approchais alors en fermant aussi les yeux et l'embrasser, celui-là fut assez bref sur le moment. En reculant, j'humectais mes lèvres et ouvris les yeux pour le regarder. Un frisson m'avait parcouru de la tête au pied, un sourire se dessiner sur ses lèvres. Je tremblais légèrement, un peu nerveuse et je vis son côté wesen. J'eus un sourire en coin et l'observais se rapprocher encore plus près, portant une main entre mon cou et le visage, me regardant et il m'embrassa plus longuement. Je fermais les yeux en soupirant doucement, essayant de me contrôler sur mes tremblements. Il recula sans que je m'y attende et en ouvrant de nouveau les yeux, je vis qu'il avait encore changé. Il semblait ne pas pouvoir contrôler son côté wesen. J'hésitais un instant de le retenir ou de le laisser filer, et finis par lui saisir les mains pour qu'il reste en place. Je soupirais tout en l'observant baisser les yeux. Mon cœur s'était un peu apaisé et je revis son véritable visage. Je lui tenais encore les mains sans rien dire, attendant qu'il relève la tête ne sachant pas quoi dire.

« - Tu... Je... Tu sais... Ça ne me gêne pas... Enfin... »

Je soupirais en regardant nos mains et je ne voyais pas quoi dire pour le rassurer. Ce n'était peut-être pas possible entre nous finalement. Machinalement, je portais ma main à sa joue en souriant en coin.
© OswinWho


Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Sam 17 Mai 2014 - 13:34



Une fin de journée ...


Comment allait-elle réagir à ce genre de chose ? Elle venait de m'accepter... mais je ne savais pas vraiment si elle m'acceptait en tant qu'homme, ou tout ce que je pouvais être. Je ne voulais pas lui faire subir une vie plus compliquée qu'elle ne puisse l'avoir. En une seconde je perdais le rêve que je venais de voir se réaliser en partie avec elle et me dis que cela n'était qu'une illusion. D'un seul coup je voyais tout s'écrouler. Je voulais me lever mais restais face à elle parce qu'elle le voulait. Elle m'avait retenu les mains. Je baissais les yeux et ne savais pas à quoi m'attendre. Je ne pris même pas le temps d'essayer de penser au meilleur. Pour moi, c'était perdu avant d'avoir commencé. Une tension montait en moi. Je relevais la tête et posais mes yeux sur son visage angélique. Je ne savais pas quoi dire et ne parvenais pas à ma calmer assez pour me transformer de nouveau. J'avais une boule au ventre et déglutis. Je lui souriais sans vraiment y croire. Elle ouvrit la bouche, je tournais mes oreilles.

Elle me tenait les mains et me répondait avec ses yeux brillants:

« - Tu... Je... Tu sais... Ça ne me gêne pas... Enfin... »

Hésitantes, mais sincères, ces paroles me firent le plus grand bien. J'évacuais toutes mes appréhension et regardais cette belle femme en face de moi.  Je souris à sa remarque. Elle m'avait fait un baume au cœur. Je ne ressentais plus aucune pression. * Je suis le pus heureux des hommes*. Je woge et revenais à ma forme humaine. Je répondais d'abord à sa remarque:

"Oui... Je ... J'ai de la chance alors...tu es magnifique..."

Mon cœur avait cessé de battre la chamade et je me calmais. Je ne saurais décrire le bienêtre qui me transportais, mais je pourrais seulement penser et dire que je me sentais bien, j'étais heureux. Je me calmais et allais cueillir un nouveau baiser sur ses lèvres. Je frottais mon nez sur le sien avant de me retirer, comme le font les Inuits pour se prouver leur amour. Je m'écartais un peu et la regardais amoureusement. Je lui souris et me levas doucement en retirant progressivement ses mains des miennes une fois debout. Pour qu'elle ne pense pas que je fuyais je lui dis:

"Je reviens. Allonges-toi..."

Pour ne pas succomber à une tentation plus grande, et ne pas passer ma soirée à l'embrasser comme un adolescent, je pensais alors à passer du temps avec elle en massant sa cheville. Je la regardais encore une fois me sourire et me dirigeais vers le salle de bain. Je regardais parmi les produits qu'elle utilisait mais ne trouvais pas le tube.  Je me vendais donc en lui demandant d'une voix forte:

"Casey... Elle est où ta pommade ?"

Je suis sûr que si j'avais pu la voir elle roulait des yeux. Mais dans sa réponse j'eus l'impression d'un ton d'amusement. Elle l'avait mise dans sa chambre. Je m'y dirigeais en jetant un rapide coup d'œil au canapé. Elle me regardais passer en souriant. Je passais par la cuisine, puis allais dans sa chambre et le trouvais sans difficulté. De retour au canapé je la vis me suivre jusqu'à ce que je m'assois. Elle ne s'était pas allongée. Je sortais le tube du carton. Je posais celui-ci sur la table. Tenant le tube dans ma main, avec un sourire, je lui dis à demi-chuchotant:

"Je suis sérieux oui. (et un peu plus fort:) Aller, allonges toi et laisses moi faire"




Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Sam 17 Mai 2014 - 18:33




Une fin de journée...
Robert et Casey


Je retirais ma main de sa joue en continuant de sourire en coin. Je lui tenais de nouveau les mains. Je crois que je n'avais jamais autant sourit que ce soir là en restant sincère. Au boulot ce n'était pas pareil, je me forçais mais là c'était différent. Il faut que je n'étais pas du genre à sourire souvent, il fallait être patient pour en voir un. Il avait planté son regard dans le mien. Je me refusais de me poser encore les mêmes questions, à savoir si c'était possible ou non entre nous. Et la réponse d'Alex me revient en mémoire : pas besoin de chercher midi à quatorze heures. C'était comme ça et c'est tout. Moi ça m'allait. Il me lança un sourire sans rien dire à ma remarque pour le moment, semblant d'être soulagé pour ce que je venais de lui dire. C'est vrai, cela ne me gênais pas, je commençais à m'y faire. Le silence fut court, il bafouilla une réponse, qu'il avait de la chance et que j'étais magnifique. Je baissais les yeux en secouant la tête et repris mon attention sur lui, alors qu'il se penchait pour poser ses lèvres sur les miennes. Il recula et je l'observais, voyant ses yeux briller, il me souriait et se leva. Je le retenais par les mains en fronçant les sourcils avant qu'il ne me dise qu'il revenait et que je devais m'allonger. Sans comprendre, je le regardais en souriant alors qu'il s'éloignait. C'était quoi ce sous-entendu ? Mon cœur se mit à battre assez fort, je me calmais en secouant la tête et restais assise sur le bord du divan. Qu'est-ce qu'il entendait par là ? Je le vis entrer dans la salle de bain. Je l'entendis alors me lancer à haute voix où était ma pommade. Je roulais des yeux en souriant puis en soupirant. Je lui répondis qu'elle était dans ma chambre, ne voyant toujours pas où il voulait en venir avec la pommade. Je le vis passer pour se rendre dans la chambre d'ami en regardant dans ma direction, je lui lançais un sourire. Je ne bougeais pas du canapé attendant qu'il revienne, j'étais un peu fatiguée pour faire quoi que ce soit, j'avais hâte de dormir. Cette journée avait été mouvementé et la soirée plutôt calme malgré tout. Je le vis revenir avec le tube de pommade, je le suivais du regard alors qu'il s'installait de nouveau près de moi. Je fronçais les sourcils, ce n'était pas censé être après ma douche ? Je mettais dit le faire que le matin après la douche pas le soir. Je l'observais sortir le tube de la boite et se tournais vers moi. Il me chuchotait qu'il était sérieux et de m'allonger. J'hésitais un instant, entre lui dire que je l'avais déjà fait ce matin ou le laisser faire. Je ne sais plus si le kiné m'a spécifier le nombre de fois que je devais me masser le pied. En grimaçant, je me penchais pour retirer ma chaussette et serrais les dents quand je m'allongeais. J'avais mal au bas du dos et moins mal à mon pied, mes bleus me faisaient mal sur le coup aussi alors que je m'allongeais. Je me redressais sur mes coudes en levant mon pied.

« - Je l'ai déjà massé ce matin mon pied... Il... Il ne me fait plus vraiment mal... Enfin... Je veux dire que... tant que je ne m’appuie pas dessus ça va... Par... Contre, j'ai mal au dos... »


Code par Oswinwho City Forum.




Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Jeu 22 Mai 2014 - 15:01



Une fin de journée ...

Casey et Robert


Je commençais à connaître ses yeux, ceux qui m'interrogeaient sans rien qu'elle ne dise. Je m'assis donc à côté d'elle avec le tube de sa pommade en main, prêt à lui masser la cheville. Elle hésita une seconde puis se pencha et, grimaçante, posait sa chaussette. Elle s'allongea et posait sa jambe devant moi, sur mes genoux. J'avais eu le temps de réfléchir à ce que j'avais pu lui dire qui fasse qu'elle m'ait tourné ses yeux là. Je souris mais ne dis rien en comprenant le court malentendu auquel elle avait pu penser. Elle me disait l'avoir massé ce matin et... en gros elle râlait. Je lui répondais alors:

"T'es quand même une pervers... Mais j't'aime quand même. Si tu t'rappelles un peu, le kiné t'avais dis trois fois par jour, nan ? Je vois bien que ça va mieux, mais c'est pas le moment d'arrêter. Tu es speed dans pas mal de domaine, mais là ça sert à rien. Détends-toi..."


Je commençais à poser de la pommade sur sa cheville. Je refermais le tube et le jetais sur la table non loin. Je m'installais au fond du canapé, assis, et commençais à étaler la pommade. Elle resta campé sur ses coudes. Je la regardais en souriant et ajoutais:

"Et si tu veux je pourrais masser ton dos aussi..."

J'ajoutais en riant un peu:

"Puis, tout ce que tu veux après ..."

Je voulais être taquin avec elle, pas pervers. Je lui lançais cela sur le ton de la plaisanterie en lien avec ses pensées de tout à l'heure. J'en riais. Je savais pourtant que je devais corriger mon vocabulaire. Mais je pense que ce genre de situations me manqueraient.


>



Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Ven 23 Mai 2014 - 11:33




Une fin de journée...
Robert et Casey


Mon dos me faisait souffrir dans la position dans laquelle je me trouvais. J'avais des bleus au niveau des coudes et certainement un en bas du dos, pleins sur le reste du corps aussi. Quand je mettais penchée, ils m'avaient tous fait mal, surtout celui du dos. Il pensait certainement que j'étais déçu ou pire, que je râlais, vu la façon dont je lui avais parlé et la tête que j'avais du tirer. Ce qui n'était pas du tout le cas, en même temps, je n'avais pas compris d'où il voulait en venir au départ. J'avais l'esprit complètement déraillé ce soir. Et puis, entendre ce genre de phrase laisse à penser à autre chose, surtout sans laisser de suite et de quitter la pièce sans une explication. Je me sentis frissonner et le détaillais un peu. Je l'écoutais alors me répondre que j'étais une pervers, j'ouvris les yeux de surprise. J'avais loupé un chapitre ce soir ? Je fronçais les sourcils en repensant à ce que j'avais cru comprendre et ce que j'avais dit. Il me dit que j'étais speed, que ça servait à rien et de me détendre un peu. J'allais lui dire que je n'avais pas besoin qu'on me masse le pied une seconde fois, mais il posait déjà de la pommade sur mon pied, lança le tube sur la table basse. La pommade était froide et j'eus un frisson quand il commença à me toucher et de me masser ma cheville. Il se tourna vers moi en me souriant et me dit qu'il pourrait me masser le dos aussi si je le voulais. Je haussais un sourcil en regardant ce qu'il faisait, j'eus une autre grimace pendant que je sentais qu'il me massait j'étais plus sensible à la cheville. Je restais sur mes coudes douloureux et écoutais ce qu'il rajouté alors qu'il riait, qu'il pouvait me masser partout après. Il riait encore et j'en eus le cœur qui battait la chamade. J'avais qu'une seule envie, de le frapper avec mon pied libre, mais m'abstins de le faire, préférant sourire en secouant la tête. J'étais trop fatiguée pour me battre contre lui, il aurait eu le dessus.

« - Je... Non, je n'ai pas l'esprit mal tourné... Mais... la situation était un peu tordue et j'ai compris autre chose... Je n'ai pas le souvenir qu'il est dit de masser ma cheville trois fois par jour... ! J'avais cru comprendre de me masser le matin et... Je... Il me fait moins mal à présent mon pied... Je peux très bien le masser toute seule... Par contre mon dos, je ne peux pas... »

En grimaçant, je bougeais légèrement pour m'allonger complètement et croisais les bras sur ma poitrine en regardant le plafond. Il valait mieux que quelqu'un me masse le pied au lieu que cela soit moi, j'aurais encore massé quatre minutes voir trois ou même cinq minutes pas plus. Il allait bien falloir que je m'adapte à ce genre de situation. Je n'avais pas l'habitude d'être aussi proche de quelqu'un, ni de vivre avec quelqu'un. Il fallait que je me fasse à l'idée qu'on était plus que des amis, donc le sous-entendu aurait pu arriver. Dès demain tout allait reprendre le cours normal des choses, ou presque. La normalité de ce soir allait laisser place au fait que je suis Grimm, mais je ne voulais pas y penser.


Code par Oswinwho City Forum.






Dernière édition par Casey Dov le Dim 25 Mai 2014 - 17:46, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Dim 25 Mai 2014 - 17:35



Une fin de journée ...

Casey et Robert


Je n'attendais pas un commentaire négatif de sa part. Je m'attendais même à ce qu'elle m'assène un petit coup de poing dans l'épaule. Elle secoua la tête et souriait. Elle me dit ne pas avoir l'esprit mal placé, mais avoir ne pas m'avoir compris sur le coup. Je ferais plus attention à la situation pour m'exprimer plus convenablement à l'avenir. Je souris en coin pour lui répondre. J'avouais ainsi ma faute sans trop en dire. Elle ajoutais ne pas se souvenir de masser son pied plusieurs fois par jours. Je dois dire qu'elle me faisait douter, mais je ne disais rien. Elle grimaçait un peu alors que je massais sa cheville. Je n'appuyais pas et n'avais pas envie de lui faire mal, bien au contraire... Elle tomba sa tête sur l'accoudoir du canapé. Elle bougea pour s'allonger. * Nan elle a pas l'esprit de contradiction... du tout*, ou peut-être était-ce moi qui n'interprétait encore pas comme il fallait ce qu'elle voulait... Je pensais qu'elle était réticente à s'engager avec moi. Je devais m'y prendre avec tact et lui donner un peu de temps. En même temps je me disais de ne pas trop la laisser libre. J'étais un peu jaloux, oui, du fait qu'elle puisse allé voir ailleurs, ou qu'elle se dégoûte de moi... Je voulais dès à présent tisser des liens plus importants et la connaitre vraiment, tout les jours, jours après jours. Je massais sa cheville doucement, en faisant de petits cercles. Je la sentais se détendre progressivement et me laisser faire. Elle bougeait son pied de temps en temps si je lui faisais mal. Je pensais plutôt que c'était une sorte de picotement ou de gêne... sinon elle m'aurait fait une remarque à la deuxième ou troisième fois. J'élargissais les cercles et massais tout le tour de sa cheville. La chaleur de ses muscles se faisait sentir de plus en plus sous mes paumes. Elle regardait le plafond et baissait parfois les yeux sur moi. J'étais concentré sur la cheville mais je lui jetais quelques coup d'œil. Je soupirais de contentement, j'étais ... c'était indescriptible, mais j'étais bien... Oui, simplement bien, à masser une cheville...

Je massais sa cheville quelques cinq minutes. Je savais qu'elle allait bien en écoutant attentivement les battements de son cœur décélérer grâce à mes sens wesen. De même ces muscles se détendaient sur les cousins du canapé, ainsi que ceux de sa cheville que je tenais. Je massais plus vivement de haut en bas, dessus, dessous. Petit à petit ces muscles s'étaient donc détendus et réchauffés. Je massais à présent plus doucement. Je constatais alors, en tournant de nouveau mes yeux vers elle, qu'elle avait clos les siens et dormait presque. Je m'arrêtais, ce qui lui fis rouvrir les yeux.

"Je pense que c'est bon" dis-je en souriant, "il n'y a quasiment plus de pommade à faire pénétrer dans ta peau...Euh... quand tu disais que je pouvais te masser le dos... Alors ... Bon allé, t'as compris nan? ..."

Elle me regardait sans rien dire. Elle souriait toujours, ce qui me faisait le plus grand bien, allant avec ce bien-être indescriptible. Je n'avais pas envie de lui dire de s'allonger sur le ventre et dire une connerie ensuite. Je savais dans ces yeux pétillants qu'elle avait très bien comprise. Je me penchais vers elle. Elle était irrésistible, ou bien je craquais complètement. Je me baissais et pris appuis sur le dossier pour ne pas tomber sur elle. Je l'embrassais alors une nouvelle fois avec passion. Je me relevais lentement en lâchant ses lèvres collés aux miennes. Un frisson me parcourait le dos après cette chaleur et douceur inexplicable. Je m'assis de nouveau, un peu plus proche. Elle s'assis à côté de moi.

"A moins que tu veuilles regarder un feuilleton ? ..."

Je pris les mains qu'elle me tendait, ou que je crus qu'elle me tendait et la regardais dans les yeux à la lueur de ma lampe du petit meuble à côté. Je respirais doucement. Je sentais son souffle sur ma nuque. J'étais fêlé, comme disait Tancred...

>



Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Lun 26 Mai 2014 - 11:52




Une fin de journée...
Robert et Casey


Je remarquais un sourire sur ses lèvres et levais les yeux au plafond en baissant de temps en temps ces derniers sur lui. Je me détendais un peu plus, du moins, je me sentais bien ce soir. Oubliant presque ce que je venais de vivre depuis quelques jours. Mais je ne pensais pas oublier assez longtemps, dès demain j'allais m'en rappeler ou alors ce soir, pendant que je dormirais un cauchemar allait sûrement surgir. Je ressentais une douleur à ma cheville qui me sortit de mes pensées et j'eus un mouvement de recul discret en grimaçant légèrement. Je ressentais ses gestes circulaires et j'eus des frissons dans tout le corps, me laissant même aller et j'en fus surprise. Je sentais alors mes yeux se fermer et les rouvris en clignant des paupières, je ne voulais pas m'endormir maintenant, je voulais rester éveillé et ne pas m'endormir dans le divan. Mon cœur s'était calmé depuis quelque temps ou du moins, il accélérait un peu quand il me jetait des coups d’œil. La pommade chauffait la partie qui était massée, elle était vraiment efficace. Je ne sais pas à quoi elle était faite, mais j'aimais quand elle chauffait, car j'avais moins mal à ma cheville, et aussi parce qu'il massait bien. Je me sentis partir paisiblement et m'éveillais soudainement en m'apercevant qu'il avait arrêté. Depuis combien de temps avait-il arrêté ? Je m'étais endormi, je me passais une main sur le visage en retenant un bâillement et lâchais un soupire. Il finit par me parler, me disant que c'était bon et hésitant de me demander autre chose, comme me masser aussi le dos. Je lui souriais sans rien dire, j'avais bien compris qu'il voulait me masser le dos mais je n'avais pas envie de bouger. Je ne le quittais pas des yeux, toujours en lui souriant et je le vis se pencher. Mon cœur s'emballa et je fermais les yeux en sentant ses lèvres se poser sur les miennes. Je me sentis étrange, entre mon cœur qui accélérait et la provocation de frissons qui partaient jusqu'à mon bas-ventre. Il recula doucement et je rouvris les yeux. Il s’asseyait de nouveau et je me redressais moi-même en grimaçant, mon dos me faisait souffrir, pour m'asseoir à mon tour à côté de lui. Je me passais une main dans les cheveux pour chasser les mèches rebelles. Il me demanda si je voulais regarder la télé, comme un feuilleton par exemple. J'eus un sourire aux lèvres à cette idée, moi qui déteste regarder la télévision à part les documentaires et les émissions d'achats pour me moquer de ceux qui achètent. Je n'avais pas envie de regarder la télé, je ne sais pas ce que je voulais maintenant. Je détendis mes bras devant moi et il me prit mes mains, je fus un peu surprise, attendant qu'il réagisse. J'aurais bien voulu réagir moi-même, mais j'hésitais encore. Je le regardais dans les yeux en sentant des légers tremblements et des frissons. C'était la première fois que j'étais aussi bien avec quelqu'un, mais je n'arriverais pas à lui dire mes sentiments. Pour la première fois depuis longtemps, j'avais quelqu'un sur qui compter dans n'importe quelle situation, même si je suis une Grimm, j'avais droit à des moments normaux.

« - Je ne veux pas regarder la télé... ! »

En grimaçant, je bougeais légèrement pour m'allonger, j'eus un sourire, je repris mes mains et me tournais en ayant une grimace de douleur, avant de me mettre sur le ventre par la suite.


Code par Oswinwho City Forum.






Dernière édition par Casey Dov le Dim 1 Juin 2014 - 11:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Sam 31 Mai 2014 - 13:10



Une fin de journée ...

Casey et Robert


J' étais un peu confus par cette nouvelle situation et surtout le fait qu'elle m'accepte si bien. Je ne me posais pas plus de questions et me satisfaisais de cela. J'étais bien et je n'avais pas à douter d'elle. Je lui faisais confiance et l'aimais. Je savais que, bien qu'elle ne me le dise pas verbalement, elle aussi m'aimait. Ses baisers ardents, ses lèvres suaves et ses joues rouges, gageaient l'amour qu'elle me portait. Je ne devais être guère mieux, mais je m'en fichais.

Son regard en dit long avant qu'elle me dise qu'elle n'avait pas envie de regarder la télé tout en souriant. Elle se coucha de nouveau en grimaçant un peu, puis sourit. Elle reprit ses mains, puis se tourna et se coucha sur le ventre. Je souris en comprenant ce qu'elle voulait. C'était à croire que j'avais loupé ma vocation deux fois. Avec une formation de professeur je vis au USA en tant que livreur, et ma copine se complet à ce que je la masse.

Amusé je pris de nouveau la pommade. Je posais le tube sur le canapé et découvrait son dos. Je ramenais son tee-shirt sur ses épaules. Je détachais les agrafes de son soutien-gorge, puis m'assurais que son haut de ceinture ne me gêne pas pour masser. Son dos ainsi dégagé je repris la pommade et en posais sur le bas, le haut et un peu dans mes mains. En prenant le même procédé qu'à sa cheville j'étalais d'abord la pommade, puis massais doucement de façon circulaire. Je sentais ses muscles tendus d'abord, puis ils se relâchèrent un par un. Je massais de haut en bas, inversement, puis de droite à gauche. Je revenais un peu plus aux endroits où je sentais des boules et tentais de les détendre, sinon j'y revenais plus tard. Je massais ensuite un peu plus vite et vivement. Je n'y allais pas comme un barbare non plus. Je ralentis quand la pommade se faisait plus rare. Sa peau était douce. Le parfum que dégagé la pommade emplissait l'air. Je me détendais aussi à masser régulièrement et à ne rien dire. Nous écoutions la pluie absente l'instant d'avant tomber sur le toit et heurter les volets. Elle plaçait ses bras sous sa tête et fermait les yeux. Sa respiration n'était pas toujours régulière, mais calme. Je ne sais pas combien de temps je passais à masser son dos, mais je savais que j'avais tout le temps que je voulais. J'aimais quand rien ne pressait, et d'autant plus quand je passais mon temps avec la personne qui m'était chère. Je ralentis de plus en plus et m'arrêtais enfin. Il n'y avait plus de pommade sur mes mains, guère plus sur sa peau. Je me baissais et déposais un baiser dans son dos. Je déposais un second baiser sur son épaule. Elle se retournait et je l'embrassait après deux secondes à la regarder dans les yeux.

"Je vais me laver les mains."

Je me levais doucement et me dirigeais vers la salle de bain. Je remarquais que quelque chose empêchait la porte de s'ouvrir en entier. Je poussais alors la porte et regardais le bout de plastique qui l'empêchait de se fermer. Je le virais du pied. Je me lavais ensuite les mains. Je me les essuyais et pris le bout de plastique entre mes orteils. Je le pris dans ma main, puis le posais à côté de l'évier. Je ne savais pas d'où cela pouvait venir. Je rouvrais la porte en baillant. Il était peut-être temps d'aller se coucher. Je retournais auprès d'elle. Je vis qu'elle planait elle aussi. Je m'assis et lui dis alors:

"Et si on allait au dodo ?"

Elle acquiesçait. Elle voulu se lever et repérer sa béquille. Elle n'eut pas le temps de se lever que je la prenait dans mes bras. Je lui souris et me dirigeais vers la chambre. Je sentais ses mains passer autour de mon cou. J'entrais dans la chambre et allumais la lumière d'un coup d'épaule. Je m'approchais du lit et la déposais. Elle me tirait à elle pour un nouveau baiser. Je m'assis ensuite à côté d'elle. Elle se redressait et je lui demandais d'une voix douce:

"Je reste ?"


>



Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Dim 1 Juin 2014 - 20:30




Une fin de journée...
Robert et Casey


Je m'installais sur le divan comme je le pouvais. Une fois sur le ventre, j'avais mal au bas du dos et j'eus une grimace de douleur. Je me soulevais un peu et mis mes bras sous moi. J'avais pensé qu'il allait me masser à travers mon pull et mon débardeur, ce qui, bien sûr, serait débile de penser ça. Il fallait surtout la pommade et à travers un pull se n'était pas pratique. Je sentis qu'il soulevait mon pull et le débardeur doucement. Je retenais mon souffle attendant qu'il commence à masser ou du moins la pommade, mais je sentis qu'il dégrafait mon soutien-gorge. Je fus surprise sachant que j'avais juste mal au bas du dos et qu'il y avait juste cette partie à masser et non pas aussi haut. Je ne réagis pas pour autant, le laissant faire puis relâchais mon souffle doucement. Pour la seconde fois je ressentis le froid de la pommade et des frissons dus à ses gestes circulaires, mais cette fois pour mon dos. Ce dernier me faisait vraiment souffrir, vu la façon dont le Drang-zorn m'avait attaqué, plus jamais j'en suivrais un tant que je ne serais pas me défendre. J'eus plusieurs grimaces de douleur mais essayais de paraître neutre face au massage. La pommade fit son petit tour de magie et chauffait déjà sur le bas du dos. Je sentais que je devais avoir un bleu à cet endroit quand il massa plus vite et je serrais les dents. J'essayais de me détendre, mais impossible avec cette douleur. Le silence planait dans la pièce et j'écoutais la pluie qui s'était remise à tomber, cette dernière réussie à me faire oublier la douleur de mon dos. Je bougeais un peu pour placer mes bras sous ma tête et je sentis mes yeux se fermer lentement, me laissant glisser vers le sommeil. Je les rouvris en retenant un soupire, il faut que je pense continuellement si je ne veux pas m'endormir. Je dois avouer que j'étais bien, je n'allais pas me mentir à moi-même en disant que j'avais hâte qu'il arrête de masser. Je n'avais pas vu le temps passer quand il arrêta soudain ce qu'il faisait. Je restais un instant dans la même position, hésitant à bouger de peur d'avoir mal encore. Je sentis un baiser dans le creux du dos et un autre sur mon épaule, j'eus un frisson qui me fit me retourner sur le coup par la surprise. Je devais paraître encore distante et incertaine, mais ce n'était encore que le début de la relation. Je le vis se pencher pour déposer un autre baisé sur mes lèvres. J'en avais des frissons J'allais le retenir et lui rendre quand il m'annonça qu'il allait se laver les mains. Je le suivais du regard et me redressais, je rattachais mon attache de soutien-gorge et baissais mon pull. J'étouffais un bâillement dans mes mains et je les passais ensuite dans mes cheveux, j'étais un peu endormie. Robert revint finalement et s'installa de nouveau sur le divan en me demandant si on allait se coucher. Je n'étais pas contre cette proposition, j'étais fatiguée et hochais la tête. Je cherchais alors la béquille, je n'en avais pas besoin, elle devait être dans le couloir ou dans la chambre. J'allais me lever mais je me sentis quitter le sol, je me tournais vers Robert qui me souriait et m'emmenait directement dans la chambre. Je passais mes bras autour de son cou un peu confuse et on atteignait la pièce, il alluma la lumière. S'approchant du lit, il me déposa sur ce dernier et je gardais mes bras autour de lui pour l'attirer puis l'embrassais pour le remercier. Il se plaça à côté de moi et je pus me redresser et l'entendis me dire qu'il restait. Était-ce une demande ou il évoquait le fait qu'il restait ? Je devais paraître encore distante et incertaine, mais ce n'était encore que le début de la relation. Je l'observais et l'embrassais encore.

« - Si tu veux rester, reste ! Je vais me mettre en pyjama et me brosser les dents ! »

Je lui lançais un sourire et me lever pour me rendre à la salle de bain avec mon pyjama. Je démontais ma tresse, enfiler mon tee-shirt large et le bas de pyjama, me brosser les dents et retournais rapidement dans la chambre. Je m'approchais de mon côté de lit et m'y laissais tomber en me mettant sur le dos puis sur le côté vers lui.


Code par Oswinwho City Forum.




Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Ven 27 Juin 2014 - 9:52



Une fin de journée ...

Casey et Robert


Ma passion pour cette femme que j'avais tant désiré était sans limite ce soir. J'avais hésité plus d'une fois, et avais retourné ce que je jugeais un problème mille fois dans ma tête, avant de goûter à ce bonheur. Je le voulais durable et réciproque, voire par utopie éternel, sans faille ni limite. Casey déposa un baiser sur mes lèvres. Nos corps si proches et enlacés cette seconde me faisait sentir l'amour qu'elle me portait. Je désirais, plus que tout au monde à présent, la rendre heureuse et faire comparaître notre amour au plus grand nombre. Je me perdais dans mes pensées à contempler sa beauté, tant extérieure qu'intérieure dans la mesure du possible. Elle prit son pyjama et partit à cloche pied vers la porte. Son sourire m'était des plus agréables. J'étais comme dans un rêve, ou comme on le disait trivialement: sur un petit nuage. Elle quittait la chambre sans béquille, je soupirais de son incorrigibilité. Je m'assis sur le bord du lit et me levais à mon tour. Je sortais de la chambre et regardais le couloir vide. J'humais alors son odeur si particulière que j'aimais tant et savais apprécier plus que tout autre par mes sens wesen. Je n'avais pas envie de penser aux obstacles nombreux sur notre route. Je me réjouissais d'avoir franchi le pas et qu'elle m'ait accepté comme je suis. Je me satisfaisais largement en pensant que quelque soit le nombre, la hauteur, l'importance, ou la qualité de ces obstacles... Nous les franchirons ensemble. Mené d'un pas non chalands dans ma chambre, je troquais ma tenue quotidienne diurne pour celle nocturne. Une fois changé je retournais dans la chambre en prenant un oreiller. Je pensais qu'elle ne serait pas encore là. C'était le cas, mais je n'attendis pas longtemps. Je ne doutais pas qu'elle ait encore de belles surprises à me faire. Elle m'avait encore eu. Elle entra quelques secondes après. Je restais quelques secondes à la regarder me rejoindre. Elle se coucha sur le dos, puis le côté. Elle avait choisi le côté du mur, pour l'instant... Je pouvais la regarder inlassablement, ses yeux, ses jambes, son visage... Je descendais ensuite mon regard. Je ne cachais pas mon désir, même si je dois avouer être gêné quelque peu. Je me levais pour éteindre la lumière et allumais la lampe de la table de nuit, puis je me recouchais à côté d'elle. J'étais sur le dos et tendais mon bras gauche. Elle vint se blottir contre moi. Je l'embrassais sur le front et commençais alors à parler:

"Tu es magnifique... quoi qu'il en soit, je ..."

Inutile de lui répéter encore que je suis là, ou autre tartine que je n'avais plus à lui dire. Ces yeux levés aux miens me l'indiquaient clairement.

"Nous avons passé une belle soirée. Je ne veux pas te décevoir, mais... Notre journée fut chargée. Je ... Tu es tout à fait désirable, mais je n'irais pas plus loin... ce soir. Je veux simplement dormir à tes côtés"

Plutôt que de continuer à fixer mon beau plafond, je m'écartais légèrement d'elle pour pouvoir voir son visage et y trouver une once de je ne sais quel sentiment ou expression.
>



Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Féminin
Messages : 1698
Date d'arrivé : 09/06/2013
Age : 29
Localisation : Portland

Feuille de personnage
Age: 21 ans
Métier: Mécanicienne
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Casey Dov
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Dim 29 Juin 2014 - 9:45




Une fin de journée...
Robert et Casey


J'avais complètement oublié que je n'avais pas pris ma béquille. Et je n'avais pas prit le temps d'observer la chambre pour voir si elle s'y trouvait. Elle était certainement resté dans l'entrée. J'avais quitté la chambre assez rapidement en sautillant sur mon pied valide et j'étais revenu en m'appuyant sur la pointe des pieds. Si je voulais que ma cheville guérisse, il allait falloir que j'écoute un peu les conseils des personnes qui m'entourent. Mais j'avais tellement hâte de marcher avec mes deux pieds, que j'insistais pour marcher avec celui qui me faisait mal. J'étais allongée au-dessus des couvertures, sur le côté, sans rien dire, sentant la fatigue me gagner. Je pensais à aujourd'hui et à cette soirée, et à rien d'autre. On aurait pu mal finir dans cet hangar et pourtant on était revenu sain et sauf. Je voulais y aller doucement dans ce genre de relation et me demander quel intérêt il avait d'être avec une femme comme moi. Après tout, il était plus âgé et devait avoir de l'expérience Je réfléchissais en l'observant et en retenant ma respiration, il me détaillait de la tête au pied et je me sentis rougir. Il n'y a pas si longtemps, je ne savais pas qui j'étais et par la suite j'ai été attaquée. Je ne voulais pas penser à demain, mais si demain ou un autre jour, je le mettais en danger, je serais contrainte de partir. Je commençais à le connaître et il refuserait tout bonnement de m'abandonner à mon sort, il m’emmènerait chez Tancred et on élaborerait un plan. J'étais une Grimm et j'allais certainement le mettre en danger tout le temps. En même temps, il sait qui je suis et où il met les pieds en étant avec moi, il savait les risque qu'il endurait. Tancred m'avait pourtant mis en garde si je le mettais en danger ou autre, il me tuerait de ses propres mains. Rien que ça, j'eus un sourire en coin. Je sortis de ma rêverie alors que Robert se levait et atteignait en quelques pas, l'interrupteur pour éteindre la grande lumière. Il revint allumer la lampe de chevet sur la table de nuit. La pluie battait toujours le volet et j'entendais l'orage au lointain, ou alors c'était le fruit de mon imagination. Je n'aimais pas l'orage depuis toujours et ça n'avait pas changé. J'avais relâché ma respiration et l'observais s'installer de nouveau sur le lit, sur le dos. Il tendit un bras et je ne bougeais pas en retenant un soupir, hésitant entre, m'approcher ou rester là où j'étais. Je roulais des yeux et allais finalement me blottir contre lui avant de recevoir un baisé sur le front. Le silence fut rompu et je relevais un peu la tête pour l'écouter. Il me trouvait magnifique et je plissais les yeux sans rien trouver à lui dire. Il s'arrêta un instant et semblait réfléchir sur un point. Il finit par me dire qu'il avait passé une bonne soirée et que la journée avait été chargée, qu'il désirait juste dormir à mes côtés rien de plus. Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de conversation. Je n'y avais même pas songé, ou du moins pas encore et c'était bien trop tôt. J'eus un sourire en coin ne sachant pas quoi lui répondre.

« - J'ai passé une bonne soirée aussi... Malgré la journée mouvementée, on peut remercier Taylor pour ça... Et je dois avouer qu'avec tout ça, je suis fatiguée... »

Je l'embrassais sur le bout des lèvres et lui lançais un sourire avant de tendre le bras pour éteindre la lampe de chevet. Je me réinstallais en frissonnant étrangement. Je gardais un instant les yeux ouverts dans la pénombre à regarder vers la fenêtre. Cette dernière fut éclairée par la lueur d'un éclair à travers les fentes des volets. Je fermais les yeux.


Code par Oswinwho City Forum.




Revenir en haut Aller en bas
http://blutbad.lebonforum.com/
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Dim 6 Juil 2014 - 10:16



Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: [TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]   Aujourd'hui à 11:53

Revenir en haut Aller en bas
 

[TERMINE] Une fin de journée.... [Robert et Casey]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Journée habituelle..ou presque || TOPIC TERMINE
» Robert McNamara, artisan de la mise au pas des peuples
» ROBERT MANUEL : NOUVELLES REVELATIONS
» Une journée en Afrique
» Une journée à Soissons

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Write as Grimm ::  :: RP's terminés-