AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | .
 

 Trafic de Wesen - Rp ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Jeu 1 Aoû 2013 - 13:42

Trafic de Wesen – Rp ouvert

C'était une journée de travail chargée aujourd'hui mais pour l’instant je m'en sortais plutôt bien. Le temps était nuageux mais avait tenu toute la matinée et restait inchangé en ce début d'après-midi. La journée avait commencé tôt à cinq heure pour l'emballage et le chargement de ma cargaison. Mon petit camion en peiné même dans les côtes, et moi aussi je peinais à désembrumer mes yeux. Il me fallu deux cafés ce midi pour me remettre quelque peu les esprit en place. Puis après une livraison chez un client cool je trouvais un nouvel élan dans cette longue journée. Je me redynamisais aussi par ma musique dans le camion et mon but à atteindre : livrer sans embêtement. Les gens furent moins courtois sur les routes après six heure le soir. Je n'avais plus que deux livraisons, et la circulation se densifiait un peu. J'allais dans la zone industriel livrer une armoire réfrigérée. Ce n'était pas un frigo classique, mais le genre d'armoire qu'on trouve dans les laboratoires scientifiques pour mettre les flacons et les voir par transparence. Pourtant je ne me souvenais pas avoir livré un laboratoire dans cette partie de la ville, je n'étais même jamais passé devant lors de mes précédentes livraisons dans cette zone. Je ne pouvais pas tout connaître en même temps. ET peut-être un nouvel établissement …
J'arrivais enfin vers un parking où je me garais. J'étais en avance de dix minutes. Que faire ? J'avais battu des records cette fois ! Je décidais d'aller voir si je ne trouvais personne pour faire ma livraison, et pourquoi pas rentrer plus tôt à l'entrepôt ce soir. Je pris mon bon de commande. Je cherchais un stylo dans ma boîte à gant lorsque j'écoutais un grincement de porte métallique violemment refermée. Cela m’étonnais mais je me dis qu'après tout c'est qu'il y avait quelqu'un.
Je trouvais le stylo. Le temps n'avait changeait en rien.
Je m'approchais de l’entrepôt et écoutais un cri bestial, un Wesen mécontent ? Puis un cri de fuchsbau, bizarre... ce genre de créature n'était pas à se plaindre. J’approchais alors plus prudemment vérifiant l'adresse entre mon papier et le numéro sur l'entrepôt. C'était bien là.
Je rangeais le stylo dans ma poche et pliais le bon de commande pour ne pas faire froisser le papier. Je m'approchais davantage vers la porte pour écouter ce qu'il se disait.

« NON ! PAS LA !! » un cri de Jägerbars tue rapidement comme s'il fut bâillonné. « Combien?belle bête hein ? ». Mais que se passait-il là dedans ? Je reculais un peu et regardais aux alentours, désert.
« Hum... ouais (je n'entendit pas à cause d'un bruit de métal frotté)... et l'autre ? ». Le chocs de barresde fer m'empêchais d'écouter le reste. La porte s'ouvrit. J'allais me planquer au coin. Un semi-remorque en sortie. Je ne me risquais pas à en voir de plus.
Je pensais à prévenir la police. Puis je repensais à Nick Burkhardt. Il était flic mais aussi grimm, bon dans les deux cas à ce que j'en avais entendu dire. Je pris mon pote-feuille. Je devais bien avoir sa carte quelques part depuis le soir au manoir. Je la trouvais et composais le numéro. Il répondit rapidement. Je m'adressais à lui aussi clairement que possible à voix basse. Je me tenais assez loin pour ne pas être entendu mais je n'allais pas parler normalement non plus.

« Bonjour, c'est Robert Wunsch. Écoutez moi. Je suis dans la zone industrielle au nord-est de la ville... »


Je pris mon papier, lui lu l'adresse et lui racontais en quelques mots l'histoire. Je lui dis même où il pouvait se garer facilement et non loin sans être vu. Il me précisa qu'il ne tarderait pas. Je fuis alors dès qu'il raccrocha un peu plus loin et m'accroupis en attendant son arrivée. Je voyais un large panel de chose de là où j'étais. J'avais peur de me faire prendre. Si des créatures du type Jägerbars s'était fait prendre je ne donnais pas cher de ma peau.  
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Masculin
Messages : 490
Date d'arrivé : 30/04/2013
Age : 20
Localisation : Oregon, Portland

Feuille de personnage
Age: 31
Métier: Agent de Police
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Nick Burkhardt
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Ven 2 Aoû 2013 - 9:37

”Hasard ou destin, la réponse n’est pas simple” – Joseph Kessel


Boucler une enquête en fin de journée, ça avait quoi de me rentre heureux. Il n’était pas trop tard encore, je pourrais enfin rentrer chez moi et profiter d’un petit moment romantique avec Juliette mais comment dire, parfois le destin ou le hasard est un peu capricieux, et ce jour là, il n’était vraiment pas avec moi. J’étais donc au poste en train de ranger les photos de la victime, les cartes que nous avions établies et j’effaçais le tableau. Mes collègues partaient les uns après les autres, il n’était peut être pas si tôt que ça finalement. La caisse fermait, je la descendais aux archives et saluais en passant mon collègue qui allait lui aussi partir. Je remontais l’escalier et rassemblait mes affaires et les clefs de ma voiture. Même pas le temps de mettre la main sur mon téléphone qu’il se mit à émettre cette mélodie.

Une petite mélodie d’une chanson que j’aimais bien mais pas à cette heure, non ce n’était vraiment pas le moment, d’autant plus qu’il s’agissait d’un numéro inconnu. La fête du manoir venait de passer et Juliette c’était fait un plaisir de donner ma carte à beaucoup de monde, j’espère que ce n’était pas un râleur. Je répondais quand même sans trop tarder, ça pouvait aussi être important. Une voix masculine, qui chuchote, cela ne présentait rien de bon, c’était Robert Wunsch, euh oui, j’avais fait la connaissance avec tellement de monde ces temps-ci, je ne voyais pas qui c’était tout de suite sur le moment. Ah mais si, je m’en souviens à présent, c’était notre cher livreur, un chouette type, enfin c’est l’image qu’il m’avait laissé après cette soirée catastrophe. Je me demandais bien ce qu’il voulait, je n’avais rien commandé, j’écoutais attentivement ce qu’il avait à me dire, car ce n’est pas pour rien qu’il chuchotait. Il me raconta une histoire étrange, des contre-bandiers de Wesen, j’aurais tout vu, mais ça c’était du nouveau et ça allait me prendre une bonne partie de ma nuit.

- Bonjour Robert, des Wesen vous dites ? Je viens seul alors, j’arrive dans 5 minutes.

C’est une expression mais il se révéla que ce fut exact, cinq minutes après j’étais au hangar désaffecté de la zone industrielle, Je connaissais bien ce coin, il est courant que les dealers y établissent leurs quartiers, je n’étais même pas surpris. Je n’avais pas raccroché avec Robert, je n’allais pas le rappeler pour qu’il se fasse repérer. Je lui demandais où il se trouvait et je le rejoignais sans faire de bruit, je n’appréciais guère ce lieu, il y avait beaucoup de recoins et je connais des Wesen qui ne nous veulent pas du bien.

(c) fiche par ocean lounge



Revenir en haut Aller en bas
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Ven 2 Aoû 2013 - 12:24

Le grimm avait fait plus vite que je n'aurais pu le croire. La sirène devait aider, à moins qu'il ai du bol sur la route... Comme pour ne pas me faire mentir, au moment où il me rejoint et d’accroupis à côté de moi, un homme sorti avec deux chaînes dans les mains. Il tirait un Eisbieber bastillonné vers l'arrière de l'entrepôt. Puis un homme en interpella un autre en disant fort :


« Vas voir si le livreur se pointe pas. Il faut pas qu'il entre. Tu lui diras de poser la marchandise là et qu'on s'en débrouillera. Si nécessaire laisse lui un pourboire. »


Je me retournais vers le policier qui m’interrogeait du regard.

« Je devais livrer une armoire réfrigérée à cette adresse. Puis je vous ai téléphoné. Vous savez le reste, et même plus maintenant. »


Je parlais à voix basse. Mon camion était sur le parking devant, un peu en retrait. Je regardais encore vers l'entrepôt d'où sortait maintenant un camion. Je ne voyais pas à l'intérieur, lui si.
Je lui laissais prendre la décision. Il devait avoir plus d'expérience que moi en la matière. Je le laissais réfléchir. Il continuait d'observer. Il devait établir un plan. Peut-être appellerait-il des renforts ou quelqu'un de sûr.

« J'ai entendu au moins quatre voix différente, mais je ne sais pas combien il sont... »


Je lui donnait aussi mon bon de livraison. Il aurait toutes les cartes en main comme ça. Cette affaire allait lui rapporter en prestige, j'en étais sûr. Mais nous n'en étions qu'au commencement.
Je le voyais tout analyser. J'attendais sa réponse tout en surveillant les environ. Lui aussi surveillait. L'endroit n'était pas sûr. Nous ne savions même pas à qui avoir affaire. Sur un panneau il s'agissait d'une laverie... ils auraient pu choisir mieux... Tout cela ne me disait rien qui vaille. Je ne sais même pas s'ils étaient humains ou Wesen à part les prisonniers...à moins que se soit une secte bizarre...


Revenir en haut Aller en bas
Je suis une créature maléfique.
Messages : 125
Date d'arrivé : 18/06/2013

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Métier: Serveuse
Relations avec les personnages:
Je suis une créature maléfique.
Emilie Jonhson
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Ven 2 Aoû 2013 - 14:03





« Trafic de Wesen • Libre »

A pas lents je me dirige vers l'adresse inscrite dans le message, quelques mots sans âme ni pitié, disant "Venez avec l'argent" et une photo de lui. Cet idiot. Jadis nous chassions ensemble et avions même eu une aventure, quelques mois seulement et pourtant c'est mon nom qu'il a donné aux trafiquants, ses multiples dettes l'ont conduit directement dans une cage, et aujourd'hui je devais régler ses problèmes moi-même.

Vexée et en colère je continue ma route vers l'entrepôt, m'interrogeant encore sur les raisons de ma venue ici et n'en trouvant qu'une: la nostalgie. En souvenir du temps où tout deux nous nous supportions, idéalisant notre avenir, voilà où ça nous a conduit, un viel hangar fouetté par la brise du soir.

Je songe un instant que nous ne nous sommes pas revue depuis notre rupture, peut être a-t-il changé, mais, métamorphosé ou non il sera dans une cage et m'obligera à payer pour ses jeux d'argent, me traînant malgré moi dans les méandres d'une mafia où l'homme n'est qu'objet.

Arrivée je m'arrête un instant face à la battisse aux murs abimés où milles cries semblent déjà avoir retenti, tout n'est que grincements, gémissements et odeurs acres de Wesen terrifiés, la plupart seront esclaves, d'autres gladiateurs, certains même, serviront de proies pour divers fêtes et coutumes.  D'un geste vif je rabas la capuche de mon sweat-shirt, cachant ainsi mes cheveux roux et  évitant d'être identifiée, sachant par expérience les problèmes qui arrivaient en pareille situation.

Devant la discrète porte de derrière j'enlève une main de mes poches et frappe, des murmures se font entendre à l'intérieur, un loquet s'ouvre, je sens des yeux peser sur moi avant qu'ils ne m'ouvrent la porte,  divers wesens armés me surveillent, du regard je cherche celui que j'hésite à considérer comme un ami dans l'une des cages qui jonchent le sol.

Bientôt ils pointent leurs armes sur moi, n'attendant qu'une chose, les liasses vertes qui rythment leurs vies ...

C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E


« Folle est la brebis qui au loup se confesse. »



Moi:
 


Dernière édition par Emilie Jonhson le Ven 2 Aoû 2013 - 14:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Masculin
Messages : 490
Date d'arrivé : 30/04/2013
Age : 20
Localisation : Oregon, Portland

Feuille de personnage
Age: 31
Métier: Agent de Police
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Nick Burkhardt
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Ven 2 Aoû 2013 - 14:39

”Hasard ou destin, la réponse n’est pas simple” – Joseph Kessel


Je trouvais finalement Robert qui était accroupi derrière une grande caisse de linge abandonnée ici depuis quelques années sans doute. Je me sentais très embarrassé de me trouver ici et je ne savais trop comment procéder, il fallait pourtant que je prenne une décision. Dans un premier temps, je me contentais d’observer, je prenais quelques clichés de ce trafic, j’allais sûrement être obligé d’appeler du renfort, Robert était assez costaud et j’avais de l’expérience mais cela ne faisait pas tout, et ce n’est pas trop les receleurs que je craignais mais les pauvres Wesen qu’ils pouvaient s’échanger. Je gardais un œil attentif à tout ce qui pouvait m’entourer, je ne me sentais pas à sécurité, et dire qu’à cette heure-ci je pourrais être avec Juliette. Je mis mes regrets de côté et prenais quelques clichés qui pourraient suffire à avoir arrestation dans les règles, mais ce n’était pas une affaire comme les autres, je me demandais encore si c’était bien une bonne idée, il n’y a que Hank qui soit au courant et Eddy bien sûr. Je gardais toujours dans ma voiture de quoi me défendre contre les Wesen, une petite valise dans le coffre, je devrais déjà m’équiper comme il se doit. Je conseillais à Robert de retourner à son camion s’il ne voulait pas qu’ils se doutent de quelques choses car un camion de livraison sans conducteur, surtout dans cette partie de la ville, ça serait louche, et de plus il venait d’en parler. Je profiterais de l’occasion pour me rendre à la voiture et de prendre de quoi me défendre, l’arbalète sera l’arme qui me convienne le mieux, elle est très efficace sur les Wesen et autant sur les êtres humains d’ailleurs, elle me sera donc d’une grande utilité, précision et discrétion.

- Rejoignez votre véhicule sans faire de bruit, j’ai des armes dans mon coffre, cela pourrait se révéler utile.

Les yeux rivés sur les moindres recoins du hangar, j’avançais avec un regard sûr et une main qui ne quittait pas mon arme de service. Je sais que les Wesen ont leurs sens très développés par rapport aux nôtres et il serait sans doute vite alerté par notre présence, en espérant qu’ils ne fassent pas de bruit. Nous atteignons le dehors en assez peu de temps finalement, Robert avait trouvé une bonne cachette, de loin, j’aperçus une silhouette qui me semblait être celle d’une jeune femme, elle portait une veste ou un pull à capuches. Elle regardait partout aux alentours comme on le faisait, mais elle ne ferait pas ça si elle était habitué de venir ici, étrange, je ne me penchais pas plus sur son cas, je devais mettre au point un bon plan et je pense qu’il commençait d’émerger dans ma tête. Je pris le nécessaire dans ma voiture et je rejoignais Robert dans son camion, les premiers qui s’approcheront, nous pourrions nous en occupait et prendre leurs vêtements, il fait très sombre dans ce hangar, ils ne verront pas la différence tout de suite, nous laissant le temps d’agir. Je fis part de mon plan à Robert alors que déjà trois hommes, assez baraqués, s’approchait du véhicule.

(c) fiche par ocean lounge



Revenir en haut Aller en bas
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Ven 2 Aoû 2013 - 15:11

Le policier me suggérais de retourner à mon camion le temps qu'il aille chercher des armes dans son coffre pour nous prémunir contre les trafiquants... ou je ne sais quoi. 
J'alais donc à mon camion. J'ouvrit la porte de mon coffre et faisais celui qui vérifiais sa marchandise. Quand Nick fut de retour je lui fis signe de monter. Puis il me fit part de son plan. Cela me semblait une bonne idée. Trois gars assez costauds avançaient jusqu'à l'arrière. Nous n'avions plus le temps de parler. 

"Collègue (je m'adressais à Nick), voilà nos clients ! (Je lui fis un clin d’œil. Je descendis du camion et serrais la main qui m'était tendu). 
- Vous avez la marchandise ? 
- Oui, monsieur c'est mon travail !
- Vous n'êtes pas seul normalement ? 
- Oh... pas cette fois, je suis obligé de former ce gars là. Attendez une seconde il faut que je lui dise un truc. Le métier ne rentre pas en un jour...(je remonte dans le camion, je tend le bon de commande entre nous deux, je me retourne et m'adresse à Nock en chuchotant) Tu vois les deux là vont monter vérifier ça, je m'occupe de celui d'en bas et je remonte. (il hoche la tête et je redescends). Y-a-t-il de vos gars qui puisse vérifier la marchandise s'il vous plaît ? 
- (il cracha son ordre)Toi, Vas !"

Un des deux montait dans le camion derrière moi. Tant pis j'en aurais deux. Je prends mon élan et d'un mouvement de côté leur mes d'un seul coup de poing la tête sur le goudron. J'espérais au moins ne pas les avoir tué. L'autre alerté par le bruit chut dans le coffre sous les coups de Nick. Je pris un des deux et le balançait dans le coffre. Je fis de même avec le second. Il commençait à prendre les habits d'un des deux gars, le plus petit. Je pris les vêtement de l'autre. Ils m'étaient un peu court en veste, pas le pantalon, juste à la bonne taille. Je pris les deux casquettes bleues de la société. Le gars en costume avait l'air d'être un chef. Je lui tendit une casquette lorsqu'il finit de s'habiller. Je finis aussi. Je mis le frigo en route avant de quitter le coffre. Nick me donna quelques consignes. J'aperçu du mouvement sur notre droite et lui fit remarquer. Nous étions repéré. 


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Masculin
Messages : 490
Date d'arrivé : 30/04/2013
Age : 20
Localisation : Oregon, Portland

Feuille de personnage
Age: 31
Métier: Agent de Police
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Nick Burkhardt
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Ven 2 Aoû 2013 - 15:56

”Hasard ou destin, la réponse n’est pas simple” – Joseph Kessel


Mon plan semblait lui convenir, il n’était pas très bavard sur le sujet, sans doute préférait-il l’action et je me souviens très bien de la force brute qu’il avait fait preuve lorsqu’il avait déchargé la pièce montait, je me doutais bien qu’il n’allait pas mettre longtemps à mettre hors de nuire les individus qui approchaient qu’importe la corpulence de ces derniers. Nous étions alors prêt dans le camion et l’action allait bientôt débutait, cela faisait bien longtemps que je n’avais pas eu ce frisson d’adrénaline. Il fit comme si de rien n’était, depuis le temps que je dis que ce gars était fait pour ce boulot, j’allais l’embaucher dès qu’il y aurait une place, enfin il faut déjà convaincre le patron. Il me glissait deux mots avant qu’il ne parte à l’arrière du véhicule pour leur montrer la cargaison, pour un pauvre frigidaire, il allait être surpris, cette pensée me fit sourire, les pauvres. Il ne devait pas avoir une tête à faire confiance, deux des hommes allaient à l’arrière, le dernier me surveillait. Je sortis du véhicule, dans le rétroviseur, je vis la force que Robert déployait et son véritable visage, un peu plus de barbe qu’en temps normal, des cornes, je ne sais pas de quel wesen il s’agissait même si j’étais sûr qu’il en était bien un.

Je m’occupais du dernier, d’une méthode on ne peut plus traditionnel, un coup bien placé dans les noisettes, un coup de crosse et il se trouvait au sol, il avait eu plus de chance de tomber sur moi que ses collègues avec Robert. Avec une seule main, il les souleva et les placer dans le camion, dans le coffre, il serait bien ici avec leurs menottes, et oui j’en avais emmené un bon paquet, on est jamais trop prévoyant et comme quoi ça peut s’avérer utile. Les voilà à présent tous les trois bien enfermé et vu l’épaisseur des parois du camion, on ne risquait pas de les entendre de l’extérieur, aussi on les avait bâillonnés. On se dirigeait à présent, dans nos costumes de service, vers le hangar. Quelqu’un avait vu la scène, un des gars prêt de l’entrepôt, tout ne se déroulait déjà pas comme prévu, la nuit allait être longue. Je fis un sourire à Robert, on avait pas besoin de se parler pour se comprendre. On se mit à courir au plus vite que nos jambes pouvaient nous pousser espérant qu’il n’est pas le temps de donné l’alarme aux autres, même si je pensais qu’il était déjà trop tard. A moins qu’il soit paralysé sur place, ce qui pouvait être le cas lorsque l’on voit un Robert en furie fonçait sur vous. Je restais un peu en retrait, on sait jamais, le pauvre décolla comme un romain dans la BD Astérix.

- Bien joué Robert, continuions avant qu’ils ne soient tous au courant, faîtes attention à vous et que la fête commence.

Une chose me chiffonnait quelque soit peu, cette silhouette que j’avais vu, elle aurait très bien pu donner l’alerte bien avant les autres mais ce n’était pas le cas et pourtant j’étais persuadé qu’elle avait vu ce qui se passait, étrange, il faudra que je la trouve dans le hangar, je devrais l’interrogeais, peut être était-elle témoin et non trafiquant. Je franchis la porte rouillé auprès de Robert, veillant toujours les alentours.

(c) fiche par ocean lounge



Revenir en haut Aller en bas
Je suis une créature maléfique.
Messages : 125
Date d'arrivé : 18/06/2013

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Métier: Serveuse
Relations avec les personnages:
Je suis une créature maléfique.
Emilie Jonhson
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Ven 2 Aoû 2013 - 16:41





« Trafic de Wesen • Libre »

Après avoir compté, sans un bonheur apparent, les billets que je lui avais tendu, celui qui semble être le chef fait un signe discret à l'un de ses hommes. Celui-ci se dirige vers une cage cachée par la pénombre environnante et en sort un homme maigre et aux traits tirés, je mets quelques secondes avant de le reconnaître, pitoyable dans ses haillons misérables il baisse le regard.

Alors que nous sommes en route vers la sortie sous le regard pesant des criminels, lui appuyé sur moi pour ne pas chuter, du bruit se fait entendre à l'extérieur, un fracas brise le silence et tous dirigeons nos regards vers la porte de devant. Immédiatement plusieurs sortent, et un des leurs pointe un flingue sur nous, ses prunelles prenant un teinte noisette, son masque brisé, il montre les crocs, stupide Hundjäger qu'il est. D'un bon je me jette sur lui, et, oubliant mes promesses de rédemption pour survivre, l'égorge d'un coup de dents bien placé, témoin sordide d'années d’expériences.

Plusieurs de ses compagnons se jettent sur nous, en ses yeux je vois briller le flambeau de la peur, flamme que je n'avais jamais vu dans ses yeux bleus glaces, étrangement je ne suis pas déçue, ne restant pas ici plus longtemps je ne cherche pas d'explications et vole l'arme au cadavre gisant maintenant sur le sol crasseux du hangar, et perdant peu à peu sa forme animale, formant bientôt une flaque pourpre parmi la poussière de l'endroit.

S
ans même regarder je tire dans le tas, je n'entends que quelques gémissements et hurlements avant d'attraper celui que je suis venue sauver et de fuire par la porte de devant, sans même réfléchir aux invités qui semblent tout aussi dangereux que les trafiquants.

Toujours poursuivie je lance un regard aux perturbateurs, deux jeunes hommes dont le livreur, qui auparavant s'en voulait de m'avoir blessé et qui aujourd'hui se battait sans pitié avec milles ennemis qui ne semblent pas se fatiguer, ridiculement déguisé en l'un de ces malfrats, que pensait-il ? Pouvoir troubler leur jeu dans un bruissement de capots et tranquillement passer à côté d'eux avec des vêtements trop petits pour sa taille ?

Je songe un instant à voler leur voiture mais pense que s'allier avec eux ferait office de meilleure protection, pour moi et mon ancien idylle qui semble maintenant ragaillardi par le sang qui gicle de toute part.


C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E


« Folle est la brebis qui au loup se confesse. »



Moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Sam 3 Aoû 2013 - 11:52

Nous partîmes en courant avec Nick vers le malfrat qui allait nous faire remarquer. Ma charge fut rapide et l'homme n'eut pas le courage d'hurler. Son visage était pâle de peur. En essayant de fuir il tomba. En arrivant près de lui je lui pris les pieds et le jetais assommé dans la benne de l'autre côté du grillage. Je sous-estimais ma force et au moment de sa chute le bruit alerta le monde à l'intérieur. 
Nous entendîmes une bagarre puis des coups de feu provenant d'une mitraillette. Nick avait déjà dégainé.J'étais sur mes gardes. Des cris et d'autres cous de feu se firent entendre. J'étais attentif à tout ces bruits et n'écoutais même pas Nick appelait je ne sais qui. 
Puis la porte s'ouvrit avec fracas. Nous étions tout deux postés derrière à guetter tout mouvement offensifs envers nous et près à la riposte. 
C'est alors que sortie Emilie avec un homme appuyé sur elle. J'étais à la fois étonné de la voir ici, et en même temps cela ressemblait bien à sa personne. 
Nick me couvrait lorsque je me dirigeais vers elle. Elle lorgnait sur mon camion. Ma réflexion fut simple, elle voulait me le prendre. Autant lui offrir mon aide de suite. Je la rejoint et lui suggère vivement de rejoindre le camion sous les balles et les cris des trafiquants furibonds. 


"Je te demande pas ce que tu fous là...Viens je vais t'aider à le transporter jusqu'au camion". 

Au lieu de "l'aider" comme je venais de le dire je pris l'homme récalcitrant sur mon épaule. Je l'avais chargé ainsi pour ne pas perdre de temps. Elle me lança un regard hors d'interprétation et me suivit. Je le chargeais dans le coffre et fis signe à Nick de nous rejoindre rapidement pour s'éloigner de là. 
Je me retournais vers elle d'un air interrogateur. Elle s'occupait de l'homme. Je ne le sentais pas celui là ...   


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Masculin
Messages : 490
Date d'arrivé : 30/04/2013
Age : 20
Localisation : Oregon, Portland

Feuille de personnage
Age: 31
Métier: Agent de Police
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Nick Burkhardt
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Sam 3 Aoû 2013 - 12:23

”Hasard ou destin, la réponse n’est pas simple” – Joseph Kessel


L’homme qui était sorti était à présent hors d’état de nuire grâce à Robert qui avait su le maîtriser comme il se doit. Alors que nous nous approchions dans nos déguisement de fortune, les autres malfrats à l’intérieur avaient été alertés et j’avais négligé leur nombre, ils étaient en fait bien plus que je ne pensais et on devait revenir avec des renforts en attendant on ferait mieux de déguerpir sans plus tarder. Une fois la vieille porte rouillée franchie, c’est un drôle de monde qui s’offrait à nos yeux, des centaines de Wesen, peut être bien plus, étaient enfermés ici dans des cages à peine assez grandes pour eux. C’étaient vraiment inhumains de faire ça, il fallait que j’intervienne et rapidement car sans doute demain cet entrepôt sera vide et nettoyait de toutes preuves exploitables, je connais bien cette situation qui m’est malheureusement arrivée plusieurs fois. Des coups de feu se firent entendre dans les vieux murs du hangar, sans plus d’hésitations je sortis mon arme et regardait de tous côtés, je ne contais pas tirer pour rien mais je couvrais quand même Robert.

Alors que nous avancions malgré tout, Robert reconnut la jeune femme au pull à capuche qui s’approchait de nous. Elle épaulait un autre jeune homme qui portait quelques vêtements bien usés et qui semblaient avoir des liens avec elle, sinon pourquoi viendrait-elle l’aider ? Robert semblait la connaître, elle s’appelait Emilie, je connaissais beaucoup de monde dans cette ville mais son visage pâle ne me disait rien. Il l’invita à rejoindre le camion, je suivais son ordre et protégeais cette inconnue, elle sera un témoin crucial pour cette enquête. Je m’approchais d’elle pour la protéger, même si elle était bien armée et ne sollicitait aucunement mon aide. Je jetais un coup d’œil à l’intérieur et me disais que le temps d’appelait une patrouille, toutes ces cages, tous ces wesen seraient déjà bien loin de Portland. Vu les coups de feu qui avaient été tirés et la taille de l’arme qu’elle tenait entre les mains, peut être avait elle fait un bon ménage à l’intérieur et qu’ils ne restaient plus que quelques trafiquants à l’intérieur.

- Allez-y, ne m’attendez pas, je rentrerais seul, . . .

Sans leur laisser le temps de dire quoique ce fut, je repartais à l’intérieur, le doigt prêt à tirer. Il faisait assez clair dans le hangar et les lumières des néons m’offraient une luminosité suffisante pour ne pas rater ma cible. Je libérais les espèces connues comme inoffensives. Pour les autres, les espèces les plus dangereuses, j’étais assez embrassé, c’étaient des êtres vivants et des prisonniers comme les autres mais en même temps, je n’allais pas les relâcher pour les arrêter quelques semaines plus tard pour un meurtre qu’ils auraient commis, je pris alors la décision de prévenir mes collègues, ça sera à la justice de décider de leurs sorts. Je faisais un tour et mettais hors d’état de nuire les trafiquants, je les blessais d’une balle dans le bras ou dans les jambes et leur laisser la vie sauve. J’attendais les renforts de pieds fermes.

(c) fiche par ocean lounge



Revenir en haut Aller en bas
Je suis une créature maléfique.
Messages : 125
Date d'arrivé : 18/06/2013

Feuille de personnage
Age: 23 ans
Métier: Serveuse
Relations avec les personnages:
Je suis une créature maléfique.
Emilie Jonhson
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Dim 4 Aoû 2013 - 11:15





« Trafic de Wesen • Libre »

Le pistolet encore chaud au creux de ma paume, j'accours vers le livreur qui ne semble pas surpris, son regard noisette fixé sur l'homme que j'épaule. Sarcastique, il lance ces paroles, que je ne relève pas mais que j’accueille d'un sourire:

-Je te demande pas ce que tu fous là...Viens je vais t'aider à le transporter jusqu'au camion.

D'un pas il s'avance vers moi, et soulève avec une facilité dérangeante le corps de mon ami, et sans douceur le charge dans le coffre du camion, un flambeau de mépris brillant dans son regard.

Sans attendre je bondis dans la camionnette à mon tour, constatant les dégâts sur son corps, me perdant dans la contemplation de mon ancien amour; ses joues sont creusées de rides, souvenir de moue d'horreur qui dut l'habiter le long de son séjour, des cicatrices zèbrent par endroits sa peau pâlie, seuls ses yeux ont gardés ce brun sauvage, cette beauté surnaturelle qui lui va si bien malgré ses chevaux ébouriffés et son visage sali. Bientôt je détourne mon attention vers la bataille qui semble faire rage dehors, gênée par le regard pesant du livreur sur moi.

Rapidement je reprends l'arme à la lourde cross, chaude, palpitante, presque vivante entre mes doigts, je m'apprête à sortir de la protection que nous offre la ferraille avant que l'homme qui accompagnait le français ne parle:

- Allez-y, ne m’attendez pas, je rentrerais seul, . . .

Sans même attendre une quelconque parole de notre part il rentre dans le hangar, tout en lui hurle policier, mais bien plus étonnant encore il semble s'attarder plus longtemps sur les visages aux masques brisés, monstres dévoilés aux yeux de ceux qui percent la nuit, alors je comprends, celui qui fait tomber un à un ces trafiquants n'était pas qu'un homme lambda, mais un Grimm qui, part son calme, nous nargue presque.

Enfin j'accorde un peu d'attention au livreur, et lui lance un regard plein de reproches:

- Que tu es paniqué et que tu ais appelé un flic, je le conçois, mais tu appelles un Grimm ?!

Je laisse le silence signer mes paroles, sans vouloir entendre quelques paroles que ce soient, avant de continuer, non moins brutalement:

-Il ose nous toucher je le descends.


Vivement je me relève, ignorant les paroles du Grimm, et me dirige à mon tour vers l'entrepôt, n'osant tomber le masque, me rappelant des milles histoires de Grimm que mes parents me racontaient, de mon oncle décapité par l'un des leurs, étrangement rassurant le poids de l'arme dans ma main m'apaise véritablement avant d'arriver vers la bâtisse où tout est trop calme. Je me stoppe un instant devant la porte rouillée du sinistre endroit, et soupire en entrant lentement. Je laisse les ténèbres m'encercler, et la poussière voler à chacun de mes pas.

C O D A G E P A R @G A K I. S U R E P IC O D E


« Folle est la brebis qui au loup se confesse. »



Moi:
 
Revenir en haut Aller en bas
Je suis une créature neutre.
Masculin
Messages : 1317
Date d'arrivé : 20/06/2013
Age : 24
Localisation : Roseway - Portland

Feuille de personnage
Age: 26 ans
Métier: Livreur
Relations avec les personnages:
Je suis une créature neutre.
Robert Wunsch
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Dim 4 Aoû 2013 - 14:46

Après l'avoir regardé sous toutes les coutures comme à un gamin, elle me lançait ces remarques désobligeantes. Je ne m'étonnais même pas de ces préjugés. Nick était reparti dans le hangar. Et, visiblement, il faisait le ménage. Elle me reprochait d'avoir pris peur... Ce n'était pas le cas pour moi. J'avais fait appel à la seule personne qui me semblait en mesure exacte de mener à bien cette situation. En plus ce grimm était vraiment différent. Ce n'était pas un foudre de guerre ni un bourrin, même s'il pouvait manquer de discernement, comme attaquer une bande de trafiquants dans un hangar...
La bagarre se finit pendant qu'elle me disait lui casser la figure s'il nous touchait. Je souris en coin pendant qu'elle descendait di coffre. Elle par contre, il fallait garder un œil dessus. Le grimm était moins lunatique qu'une blutebad qu'on venait de déranger, qui plus est, une arme lourde dans les mains. 
Elle se dirigeait à son tour vers le hangar faisant fi des paroles de Nick, et laissant son "copain" dans le coffre. Je soupirais en la voyant entrer lentement. Je sautais dans le camion pour voir si je pouvais le laisser seul et y aller à mon tour. Le gars était dans les vapes. Je pris une couverture que je gardais au cas où, regardais qu'il n'y avait rien qui puisse le blesser, non. Rien ne pouvant l'aider à sortir non plus. Je passais devant et lui laissé un mot court : "sauvé". Je pris les clefs et refermais mon coffre et mon camion. 
Moins lourdement armé qu'Emilie je pénétrais à mon tour dans la pénombre poussiéreuse de ce tas de béton industriel. Mes yeux s'accommodèrent rapidement à la lumière. Le silence planait....étrange. Deux individu mort gisait devant moi, dont un égorgé. Je me reculais pour ne pas marcher dans le sang. Toujours à l'affût et chassé par l'odeur, je me dirigeais vers des cages plus grandes là-bas vers le fond. Ni Nick, ni Emilie... où étaient-il donc passés ? 
Un bruit devant moi m’arrêta. Je m’accroupis pour observer. Nick était dans une des cages bien sonné. Une lourde chaîne fermé avec un cadenas tenait la porte. D'autre Wesen étaient là. Puis j'écoutais un homme au téléphone. 


"Bonjour, je voulais vous prévenir que le coup de fil de tout à l'heure était un canular. J'ai choppé le chenapan qui à appelé il va s'excuser."

Je voyais maintenant celui dont la voix m'était parvenu. Il tira un petit eisbieber et lui colla un beretta sur la tempe. 


"Dis lui que tu as fais une erreur petit. Les policiers ont d'autres choses à faire que de s'occuper de tes petites bêtises" 

Et le gamin au bord des larmes mentait à la police sur un appel qu'il n'avait pas passé. Puis l'homme le jeta dans une cage puis s'adressa à un autre. 


"On vient de gagner un quart d'heure. Commencer à faire disparaître ça..." 

Il désignait les cages remplies derrière et devant lui. Mes yeux se posèrent alors sur Emilie en face, libre. Elle me faisait signe de me taire. Je vis Nick bouger. Que signifiait "faire disparaître" pour ces monstres ? que certains furent humain par nature me dégoûtais et je trouvais certains Wesen plus humain. Et après cela s'installaient des préjugés stupides... Je ne jugeais pas les gens par leur nature. Des grimm étaient bon, d'autre mauvais, des Wesen mauvais, d'autres bons, et ainsi de suite pour chaque espèces. Tout dépendait de la situation... et celle là était particulièrement sujette à être belliqueux. Surtout lorsqu'on voyait des hommes comme eux. 

Je me mis à quatre pattes. Ni trop haut pour me faire voir à travers les cages, ni trop bas pour me faire repérer dessous. Et que ma bonne étoile, ange gardien soit avec moi. Dieu me garde en un instant pareil. Je glissais doucement sur le sol, les genoux sur le béton huilé et poussiéreux, jusqu’à la cage renfermant Nick. Emilie me surveillait tout à l'heure, j'espère qu'elle se tenait tranquille. J'arrivais à quelques mètres de la cage lorsque je sentis quelque chose me taper le dos, sans violence. Je me tournait alors.   


Revenir en haut Aller en bas
Je suis un Grimm.
Masculin
Messages : 490
Date d'arrivé : 30/04/2013
Age : 20
Localisation : Oregon, Portland

Feuille de personnage
Age: 31
Métier: Agent de Police
Relations avec les personnages:
Je suis un Grimm.
Nick Burkhardt
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Dim 4 Aoû 2013 - 15:45

”Hasard ou destin, la réponse n’est pas simple” – Joseph Kessel


Rugissements et autres grognements m’entouraient, je n’étais pas à mon aise mais je devais faire avec, j’aurais peut être pas du m’aventurer tout seul dans ce hangar poussiéreux. Je libérais les Wesen dignes de confiance et tout se passer pour le mieux. Aucun trafiquant ne faisait acte de présence, je n’avais pas à me méfier de quoique ce fut et pourtant. J’avançais jusqu’à l’escalier qui menait anciennement au bureau du directeur. Je montais doucement et voyait à présent avec un peu de hauteur a taille de cette immense trafic de créatures, les lignes s’étendaient à l’infini d’un côté et de l’autre, je n’étais pas au bout de mes peines. l’arme à la main et aucun danger autour, je montais les marches d’un pas sûr. Je regardais partout ou presque mais je ne regardais pas au dessus de ma tête, une barre en fer vient heurter la base de mon crâne . . .

Nick perdu alors connaissance et tomba en bas de l’escalier, deux hommes, plutôt de Wesen s’emparèrent de lui et le placèrent dans une grande cage parmi les nombreuses qui étaient entreposées ici. La poussière se déposait sur son visage blessé et la fraîcheur commençait d’endormir ses muscles endoloris. Ils lui avaient bien entendu retiré son arme, sa veste et ses chaussures. Il était là posé comme un prisonnier, sans doute aurait-il du écouter son instinct et attendre les renforts ou au moins attendre ses collègues qui venaient tout juste de rentrer à leur tour dans le hangar. Emilie était bien armée et regardais d’un  œil d’expert la situation puis Robert, discret et efficace près de la cage de Nick. Le pauvre était loin de se douter de la complicité entre les Wesen et les trafiquants. Les pauvres créatures ne l’étaient pas tant, du moins une grande partie d’entre eux, les trafiquants les avaient formés à attaquer, des créatures de garde, des machines à tuer pour défendre des truands, c’était inimaginable, et pourtant bien réel.

Je rouvris les yeux, je voyais très trouble et j’avais froid, je crus apercevoir Robert tout près de moi. Je serrais mes poings et me recroquevillais sur moi-même pour me réchauffer quelque soit peu et garder quelques forces. J’étais frigorifié, dans la cage à même le sol, une grande flaque d’eau s’était formée résultant de la fuite d’un tuyau au dessus, j’espère qu’ils allaient vite me sortir de là, j’avais été un peu con sur ce coup là, je dois bien le reconnaître. J’attendais patiemment prenant de grandes inspirations.

(c) fiche par ocean lounge


Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Trafic de Wesen - Rp ouvert    Aujourd'hui à 11:51

Revenir en haut Aller en bas
 

Trafic de Wesen - Rp ouvert

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Plus sur le trafic drogues-armes entre Haiti et la Jamaique
» Bal costumé d'All Hallows' Even. [OUVERT À TOUS]
» Demande de partenariat (ouvert aux invités)
» Le trafic du cafe a la frontiere Haiti-Rep. Dominicaine nuit
» Le Partenariat est-il ouvert aux invités?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Write as Grimm ::  :: Rp's abandonnés-